Sebastien Loeb Rally Evo : Sortie de route ?

images

Je n’avais pas prévu d’acheter ce jeu mais je n’avais plus de jeu de course et j’ai craqué. J’arrive chez moi, je met le disque dans la console et directement 6,1 Go de mise à jour. J’ai mis une après midi pour la télécharger et je me suis aperçu que les développeurs (ou l’éditeur) avaient eu le culot de proposer 3 DLCs payants contenant une voiture et 2 épreuves en échange du prix scandaleux de 8€ chacun. Vous vous doutez que la première impression du jeu alors que je n’y ai même pas encore joué est super positive … Je pensais que l’on avait atteint le sommet sur PS3 mais certains développeurs (dont Milestones) arrivent faire pire …

Graphismes

Les environnements sont plutôt fidèles conformes aux paysages des différents pays traversés. On a les longues forêts et les gros sauts en Finlande, on a les paysages enneigés de la Suède et les terres rougeâtres de l’Australie. C’est vraiment cool mais le résultat à l’écran est vraiment tristoune. Les décors ne sont pas très fouillés surtout si on compare à WRC5, déjà testé ici, où les décors étaient beaucoup plus fournis en détails comme les villages traversés ou la foule un peu plus nombreuse sur les bords des pistes. Il y a aussi la palette des couleurs utilisées sur les différentes textures. Les couleurs sont très ternes pour probablement donner un effet très réaliste au jeu mais non seulement le résultat est loupé mais donne aussi une sensation de moteur graphique vieillot et digne d’une PS3 … Les développeurs auraient pu atténuer cette sensation en incluant des effets visuels réussis notamment des effets de lumière éblouissants, des conditions météorologiques convaincantes. Le seul effet réussi reste l’effet de poussière dégagée par les voitures devant vous. Lorsque vous êtes derrière, votre vision est complètement obstruée et vous êtes obligé de vous décaler pour pouvoir voir où se trouve le prochain virage.

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214144632

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214144632

Concernant les voitures, elles sont plutôt joliment modélisées mais on est loin du niveau d’un Gran Turismo (pourtant sorti sur une console moins puissante). Elles sont très ressemblantes, pas de souci à ce niveau mais quand on y regarde de plus près, on s’aperçoit de certains détails choquant aujourd’hui pour une PS4. Par exemple, sur les phares avant, on peut facilement voir sur certaines voitures (l’Alpine A110) des arêtes de polygones alors qu’ils sont censés être arrondis. Les effets de transparence sur les vitres sont aussi moins poussés que sur d’autres jeux comme Forza.

J’ai pu effectuer quelques spéciales de rallye de nuit et comme je l’expliquais dans mon test sur WRC 5, il y a 2 visions vidéoludiques. La première est celle de WRC 5 en plongeant vraiment le pilote dans la pénombre et avoir un halo de lumière limite trop faible. Et il y a celle de Sebastien Loeb Rally Evo (je vous propose d’abréger en SLRE) où vous savez que c’est une spéciale nocturne mais le halo lumineux est tellement puissant que vous y voyez comme en plein jour. Du coup, cela rend ces spéciales pas très difficiles.

Malgré ce portrait peu flatteur (même si je ne le considère pas comme moche), ce SLRE a la qualité de donner une bonne sensation de vitesse avec les voitures un peu plus puissantes. Est-ce que le jeu tourne en 60 images par seconde ? J’avoue que je n’en sais rien mais la sensation de vitesse est vraiment réussie et c’est stable quasiment tout le temps. Pour le moment, les seuls passages où le framerate a brusquement chuté c’est lors des spéciales nocturnes avec des voitures un peu puissantes. Ces chutes rendent ces spéciales pas agréables du tout.

Il y a un détail qui m’a franchement choqué dans ce jeu : la pluie. Tout d’abord, elle n’est pas très présente dans le jeu, j’ai du la rencontrer une fois sur la soixantaine de courses que j’ai pu faire. De plus, elle est franchement ridicule. La pluie est vraiment faible, on voit quelques gouttes tomber sur le pare-brise mais elles disparaissent très rapidement comme par magie. Oui je dis bien comme par magie puisque les essuies glace ne fonctionnent pas …

Conduite

Je vais commencer, une fois n’est pas coutume par les différentes vues du jeu. Il y a 2 vues externes, une vue cockpit, une vue capot et une vue pare-choc (à ras du sol). Concernant les vues externes, oubliez les ! Elles sont justes injouables à cause d’une inertie trop importante et qui rend impossible le contrôle du véhicule avec une manette. Je n’ai malheureusement pas de volant compatible PS4 pour faire une comparaison. Je vous conseille donc d’opter pour une vue interne qui diminue un peu cette sensation mais sans la supprimer totalement.

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214143420

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214143420

Ma première course m’a vraiment laissé un goût très amer puisque je joue aux jeux de rallye uniquement en vue externe. Je n’arrivais pas à atteindre la moitié de la course  sans être sorti de la route une bonne dizaine de fois (pourtant je suis un habitué des jeux de course). Ma première course a donc bien failli être la dernière. J’ai décidé d’essayer quand même de jouer avec la vue cockpit pour voir et c’était déjà mieux mais pas encore ça. J’arrive sur la vue capot et là je reprend du plaisir à jouer (mais c’est loin d’être parfait). L’inertie est toujours présente mais est plus facile à gérer. Je signale quand même que la première vous met au volant d’une petite 2 roues motrices et je commençais vraiment à me poser des questions sur le niveau des voitures plus puissantes.

L’autre gros point noir du jeu concerne la sensation d’adhérence de la voiture. La seule surface réussie est le bitume, la voiture réagit normalement même si parfois le train avant ne se place pas comme on le souhaite. Concernant les autres surfaces comme la neige et la terre, on a moins d’adhérence certes mais on pilote exactement de la même manière sur les 2 types de surface alors que WRC5 on ressentait la différence entre la terre lisse Australienne et les pistes en terre caillouteuses du Mexique.

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214145128

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214145128

La conséquence de ces 2 gros défauts (inertie + manque d’adhérence) fait que sur les pistes non asphalt, je n’arrivais jamais à remettre la voiture dans l’axe lors des lignes droites. Pire, parfois, je partais même dans le décor en luttant pour essayer de revenir dans l’axe. C’est extrêmement frustrant …

Il y a certaines choses que je n’ai toujours pas réussi à maîtriser comme le frein à main. Ici lorsque j’appuyais légèrement sur le rond pour le frein à main, la voiture ne glissait pas et quand  j’appuyais un peu plus fort, la voiture glissait mais beaucoup trop.

La gestion des sauts a été difficile à appréhender et sur le rallye de Finlande c’est limite vital. Comme je joue avec la vue capot, je ne vois pas ce qu’il y a derrière la bosse, et je ne peux pas placer ma voiture comme je le souhaiterais, la probabilité de me retrouver dans le décor est importante. Vous allez me dire qu’il y a un copilote qui t’indique les virages, écoutes le. Oui c’est vrai mais le rallye de Finlande est parfois une succession de bosses donc la première ça va mais comme l’inertie est toujours présente on essaie de replacer la voiture et forcément les indications du co pilote passent au second plan.

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214145525

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214145525

Ces défauts sont plus ou moins atténués selon le type de véhicule que vous pilotez. Par exemple, je trouve que les 4 roues motrices sont les plus jouables et à contrario les propulsions sont clairement très difficiles à contrôler correctement. Les courses avec la Lancia Stratos sont très punitives si vous n’êtes pas assez souple avec l’accélérateur. J’ai failli casser ma DS4 à 2 ou 3 reprises sur une spéciale Suèdoise de Rallye Drift …

Contenu

Le mode Sebastien Loeb Experience vous permet de revivre les différentes compétitions vécues par le maître incontesté de la discipline en 7 chapitres. Avant de commencer un chapitre, le jeu vous propose une interview de Sebastien Loeb, nous racontant des anecdotes parfois sympathiques (celle où il failli ne pas être celui que l’on connaît à cause d’une voiture de course non assurée). Malheureusement, c’est un pilote génial mais clairement un piètre acteur (sans vouloir lui manquer de respect bien sur). Je le trouve vraiment monotone lorsqu’il parle. Il répond à des questions qui ne sont pas réellement posées et le résultat à l’écran est un peu étrange. Concernant les épreuves, vous avez les classiques finir premier d’une spéciale mais aussi des courses avec des objectifs en plus comme faire une pointe à 160 km/h sur une spéciale en Finlande ou encore finir une spéciale du Pays de Galles en moins de 6 minutes et 7 secondes. Ces petits bonus sont obligatoires pour réussir l’épreuve et ne sont pas forcément évident.

Sébastien Loeb Rally EVO_20160213175414

Sébastien Loeb Rally EVO_20160213175414

Pour le mode Carrière, Milestones a sorti le grand jeu. L’interface du mode carrière est vraiment classe et m’a fait pensé à du Gran Turismo avec ces vignettes thématiques regroupant des sous catégories puis une liste de course bien fournie. Dans toutes ces catégories, vous avez des courses de différents types que je vous propose de détailler :

  • Speciale Unique : il s’agit ici d’une course contre des adversaires par chronomètre interposé. Il y a 32 spéciales différentes réparties dans 8 pays différents (Monte Carlo, Mexique, Finlande, Suède, Pays de Galles, San Remo, Australie et la France avec l’Alsace).
  • Rallye : Le rallye regroupe plusieurs spéciales d’un pays et vous devez finir avec le meilleur global. Ce type de course peut se dérouler sur 1 jour, 2 jours, 3 jours et 4 jours et chaque journée contient 2 spéciales.
  • Rallycross : Vous faites une course de 3 tours contre 4 autres adversaires sur un circuit moitié asphalte et moitié terre. Durant la course, tous les coups, comme les poussettes ou les coupages de virage, sont permis. La seule règle est d’effectuer un tour de pénalité en prenant une partie plus longue de la piste. Malheureusement, il n’y a que 5 tracés différents avec Loheac (en Bretagne), Los Angeles (juste devant le Convention Center de l’E3), Forciacortia, San Luis et le Quebec. C’est vraiment faible surtout que l’on s’amuse bien sur ces courses.
  • Championnat : Le championnat peut être de 2 catégories différentes. Un championnat de Rallycross regroupant les 3 courses. L’autre championnat concerne le rallye où vous trouverez plusieurs rallye d’une journée (soit 2 courses par rallye) pouvant aller jusqu’au 8 pays différents. Avec ces 16 spéciales, le championnat dure 1h30.
  • Gateway : Dans ce mode, on retourne sur les pistes rallycross. Seulement, vous serez seul et vous devrez sur un tour franchir un certain nombre de porte avant la fin du temps imparti. Ca a l’air simple, mais pas tant que ça. Sur chaque passage de porte, vous avez 3 possibilités, la porte de gauche, la porte du milieur et la porte de droite et celle que vous devez emprunter est désignée au dernier moment. Il faut être réactif mais c’est une épreuve sympa.
  • Perfect Trajectory : Toujours sur les pistes de Rallycross, vous devez faire un tour de piste le plus rapidement possible (il doit vous rester au moins 30 secondes pour obtenir l’or) mais en passant par des trajectoires définies par cônes. Si vous touchez un cône ou si vous ne passez dans la trajectoire prévue, vous perdrez du temps. C’est une épreuve qui aurait pu être rigolote mais, le plus souvent, on ne voit pas assez loin  pour anticiper la trajectoire (et pourtant je joue sur un écran 52 pouces) et on finit par utiliser le rewind tout au long du tour. Ces épreuves pour moi sont une tannasse.
  • Sector Battle : La piste de Rallycross est divisé en plusieurs secteur et vous devez établir le meilleur temps sur le plus de secteurs possibles. C’est toujours une épreuve sympa mais je la trouve trop courte. La plupart du temps, vous n’avez le temps de faire qu’un tour et demi. Vous n’avez pas intérêt à vous louper au départ.
  • Elimination : C’est la classique course à l’Australienne, Sur une piste de Rallycross, le dernier à la fin du chrono est éliminé jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un (un peu comme Koh Lanta ^^)
Sébastien Loeb Rally EVO_20160214151247

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214151247

  • Rallye Drift : Lors d’une spéciale de rallye, vous devrez faire un certains score de dérapage. Cela peut paraître simple mais il y a quelques contraintes. Pour la première, vous devrez forcément terminer la spéciale avant la fin du chrono. Concernant la seconde, il vous faudra effectuer ces dérapages dans des zones bien précises. Cette épreuve aurait pu être vraiment cool mais l’attribution des points est franchement étrange. Par exemple, lors des sauts, le compteur de points défilait, parfois je faisais des dérapages propres mais le compteur restait bloqué à 0 …
  • Head to Head : Sur une spéciale, vous avez un concurrent démarrant sa course 5 secondes devant vous et votre but est bien évidemment de finir la spéciale devant lui. Je trouve cette épreuve plutôt sympa mais pas forcément évidente surtout sur les spéciales non asphalt. En effet, les dégagements de poussière ou de neige bloquent considérablement votre champ de vision.
  • Loeb Event : Dans cette partie du mode carrière, Sebastien Loeb vous met au défi en vous proposant des épreuves. Malheureusement, ces épreuves ne sont pas originales et m’ont donné une impression d’effectuer des courses classiques sans vraiment de challenge. J’aurais aimé avoir des épreuves différentes du mode carrière comme un système de permis à la Gran Turismo. Le seul avantage de ces évènements reste le gain de voitures utilisables dans le mode carrière (et donc d’éviter de les acheter)
Sébastien Loeb Rally EVO_20160214150630

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214150630

Il y a en tout 70 voitures disponibles dans le jeu classées dans plusieurs catégories comme les 2 roues motrices, les 4 roues motrices, les propulsions etc … Toutes les catégories ont vraiment un comportement routier différent. Les 4 roues motrices sont pour moi les plus fun à jouer avec leur puissance et la possibilité de pouvoir contrôler à peu près la glisse. Au contraire les propulsions ont tendance à avoir le train arrière instable et on passe son temps à piloter sur des œufs. J’ai aussi remarqué un problème de freinage commun à toutes les catégories de voiture assez pénalisant. Ce souci est gênant surtout au début puisque la voiture a souvent tendance à tirer tout droit lorsque vous appuyez trop fort puisque vous bloquez les roues (réaction logique) et vous sortez de la piste, mais lorsque vous n’appuyez pas assez fort, la voiture ne ralentit pas et vous sortez de la piste. C’est certes réaliste mais la jouabilité à la Dual Shock 4 n’est pas très agréable.

Je met un petit bémol sur le fait, qu’il y ait beaucoup de voitures redondantes comme la Xsara qui est présente 5 fois, la DS3 et la C4 3 fois chacune.

Trophées

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214122603

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214122603

Le platine n’est pas vraiment difficile à obtenir surtout si vous êtes des speed trophy hunter. Tous les trophées sont déblocables avec l’IA en mode Facile. Le trophée le plus long à voir sera celui du Loeb Event où vous devrez obtenir la première place au classement mondial. Le plus difficile (même si il n’est pas réellement compliqué) consiste à gagner toutes les épreuves de la Loeb Experience avec notamment les courses « 160 km/h » et « 25 secondes ». La première vous demandera de gagner la course sur une spéciale en Finlande en ayant effectué une pointe à 160 km/h. La seconde vous proposera le challenge de finir une spéciale du Pays de Galles en moins de 6 minutes 7 secondes et le timing est un peu serré. Je note aussi la présence d’un seul trophée multijoueur où vous devrez finir (et pas forcément la gagner) la course dans le temps imparti. Le reste ne posera vraiment aucun problème. Le jeu est très généreux en terme de points puisque vous obtenir le platine, vous devrez faire tomber 8 trophées Or, 10 trophées Argent et 8 trophées Bronze. Pour information, un guide a été publié sur ce lien.

Mon avis

Sebastien Loeb Rally Evo n’est pas un mauvais jeu. Il aurait même pu être un excellent jeu mais il n’est, pour moi, pas terminé puisque j’ai du faire une spéciale en Suède sans aucune indication de mon co-pilote. Toujours au niveau du co pilote, j’ai rencontré des soucis de volume. Au début, il m’annonce les virages de sa voix monotone et d’un coup il annonce un virage en hurlant puis revient à sa voix monotone. Le jeu a planté 3 fois avec obligation de revenir au menu de démarrage de la console. Mon premier réflexe (Milestones oblige) a été de croiser mes doigts pour que mes sauvegardes ne soient pas corrompues comme cela avait été le cas sur MotoGP 15 et Ride. En bref, le jeu est plein de petits défauts mais tous sur un même jeu, c’est juste pénible. Par contre, mettre des dlc payants le jour de la sortie, il n’y a aucun problème …

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214150939

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214150939

J’ai adoré les différentes épreuves comme le Rallycross ou Pikes Peak qui apporte un plus appréciable par rapport à la concurrence. Cependant, il y a une chose que je ne comprends pas, c’est l’absence de certaines compétitions où Sébastien Loeb a fait des apparitions plutôt remarquées comme en WTCC ou le Dakar mais je suppose que ce sera pour SLRE 2 (en espérant un titre un peu moins long ^^).

Achat indispensable ?

Non, je pense qu’il vaut mieux privilégier WRC 5 plus agréable à jouer, visuellement plus beau et plus varié et surtout trouvable pour pas trop cher en occase. Le gros avantage de SLRE, c’est sans aucun son contenu vraiment impressionnant avec ses nombreux championnats, ses nombreux véhicules et sa variétés de d’épreuves.

Même si je n’ai pas trop aimé la conduite et que le jeu ne soit pas vraiment beau, j’ai pris du plaisir (je dois avoir quelques tendances Sado Maso ^^) à faire quelques courses tous les jours  et ce même si ma Lancia Stratos a failli faire passer ma Dual Shock 4 par la fenêtre à plusieurs reprises.

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214145901

Sébastien Loeb Rally EVO_20160214145901

Pour les chasseurs de platine facile, vous pouvez y aller, il ne posera pas de difficulté.

En avril sortira le nouvel épisode de Dirt par Codemasters (3 jeux de rallye en 6 mois c’est rare). Entre le PS VR, Uncharted 4 et Dead or Alive Xtrem 3, le mois d’avril va être tendu mon porte-monnaie.

12/20

Publicités

2 réflexions sur “Sebastien Loeb Rally Evo : Sortie de route ?

  1. Pour la Lancia Stratos, effectivement tu à eu beaucoup de courage pour faire des courses avec. Pour la conduite, moi qui ne suis à la base pas un grand joueur de jeu de Rally je ne l’ai pas trouvé très difficile bien-sûr avec les aides activés, sans tu me voie plus non plus. Mais jouer à un jeu pour me prendre la tête ou tout devoir désactivé, pour au final ne jamais réussir une seul course, c’est pas mon truc.

    Je rigole aussi de certain joueur, qui dans certain jeu désactive des aides, que les pilotes eux même ne désactive pas et utilise en vrai. Tout cela parce que ces « joueurs » recherche une simulation. Une simulation quand la moitié joue à la manette … Si je veut de vrai sensation, je me prend un weekend sur circuit en vrai, enfin la n’est pas la question.

    Ce test reflète bien les points positifs et négatif du jeu. Je tient à rajouter qu’une mise à jour vient de sortir qui ajoute encore 2Go de correctif, ça commence à faire beaucoup, mais heureusement qu’ils sortent quand même des maj.

    J’attend également le PS VR, ainsi que Dirt Rally, mais pour celui-ci je ne sais pas pourquoi je sent que le jeu va sortir pas fini et qui tout comme project cars va se prendre des mise à jour à gogo pour être peut être fini au bout de 1 an j’espère me tromper

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.