Malpat au Japon : Jour 9

images

Ce matin, je prends la direction d’Asakusa, un quartier populaire excentré du centre ville qui et lui plutôt branché et vivant.

Même avec le JR Pass, pour arriver à destination, vous allez devoir prendre le métro Ginza Line direction Asausa et payer environ 170 yens. Lorsque je suis sorti du métro, la première chose que j’ai remarqué, c’est la présence de pousse-pousses. Là où je suis admiratif, c’est qu’ils sont là quelque soit le temps. Aujourd’hui, nous avons frôlé les 30° et lorsque nous étions au soleil, ça tapait vraiment fort. Et coureurs ne demandent qu’à courir. C’est impressionnant !

Vous arrivez ensuite devant une grande Tori marquant le début du couloir des commerçants.

DSC_0157

Ce 23 septembre est aussi un jour férié, c’est le Shobun No Hi ou le jour de l’équinoxe (et au passage au Japon le pont du mardi est automatique) et comme lundi, l’endroit est bondé comme vous pouvez le constater sur cette image.

DSC_0158

 Dans ces échoppes, on trouve de tout. Evidemment des souvenirs typiquement japonais comme des maneki-neko, des tenues d’époque mais aussi des choses plus occidentales comme les sacs à main ou plus surprenant des lunettes de soleil Cyclope (le héros de X-Men). Je trouve que la présentation des bâtiments est vraiment réussi visuellement mais on manque vite de place lorsqu’il y a un afflux de personne comme aujourd’hui.

Au bout de ce couloir vous tombez de nouveau sur une pagode celle-ci marquant la fin de la partie commerciale et le début de la partie religieuse.

DSC_0159

Si je met de côté la partie spirituelle de la religion (ça ne me passionne pas du tout), il et indéniable que le décor est juste sompteux entre :

La pagode à 4 étages

DSC_0161

Le Bouddha sculpté

DSC_0164

Et le temple en lui-même

DSC_0162

Il y a vraiment de quoi s’extasier.

Ce jour était aussi prévu les offrandes. Vous jetez une pièce dans un réceptacle et vous priez pour que votre souhait se réalise (ou pas). Vu le monde, certains lançaient la pièce de loin (et tombaient juste). Tout se passe dans le calme à la mode japonaise même si quelques incivilités que je ne voyais pas avant font leur apparition. Par exemple, lorsque quelqu’un vous rentrait dedans par inadvertance, la personne s’excusait. Cette année, la norme a été de ne plus s’excuser. Ca m’arrive aussi de rentrer dans quelqu’un surtout en prenant des photos et en voulant reculer sans regarder derrière moi. Je faisais l’effort de m’excuser en japonais avec la petite courbette qui va bien et ils me regardaient de manière surprise. Les temps changent et pas forcément qu’en bien…

En repartant vers ma prochaine destination, j’ai retrouvé la corne du chevalier Aldébaran (comprendront les fans d’un animé ^^)

DSC_0166

Je décide ensuite de me diriger vers l’île artificielle d’Odaiba. Mais je vais utiliser un moyen un peu plus original pour m’y rendre : le bateau.

DSC_0167

Ce moyen de transport est plus cher que le train. J’ai payé 1560 yens pour un trajet de 50 minutes environs alors qu’en utilisant la ligne Yurakamone ça vous en coûtera 320 en utilisant le JR Pass pour la plus grosse partie du trajet. Je voulais prendre un peu de temps pour profiter du paysage.

Par exemple, voir se fondre la Tokyo Sky Tree (au fond à gauche se fondre avec un autre bâtiment au premier plan)

DSC_0168

Je vais ensuite vous faire part d’une remarque que je me suis faite depuis quelques jours.

DSC_0169

J’ai pu constaté que beaucoup de chantiers de constructions d’immeubles de grands étages et de standing alors qu’en France, on se contente de petites résidences. de 4 ou 5 étages. En tout cas, ça crée de l’emploi au Japon …

Une fois arrivé sur Odaiba, je me dirige vers la plage où sont regroupés de nombreux japonais . Ils ont un point de vue incroyable sur le Rainow Bridge.

DSC_0174

Il est malheureusement interdit de se baigner. Me demandez pas pourquoi, je n’ai pas la réponse.

En repartant de l’autre côté de l’île, j’ai pu faire un autre panorama

DSC_0176

 Ici, vous pouvez vraiment vous amusez. Il y a la plage que nous venons de voir (avec des activités de farniente, mais aussi de la planche à voile etc…) mais aussi le Joypolis où de nombreuses bornes d’arcade à sensations sont disponibles. Cependant, il faut payer un droit d’entrée de 800 yens sans que je sois sûr de ne pas payer les bornes après. Donc j’ai laissé tomber.

Juste à côté, il y a un Mall gigantesque où vous pouvez voir des chats et des chiens enfermés dans des cages en verre. Je ne les ai pas vraiment trouvé en forme ces animaux. Ils donnaient l’impression d’être anesthésiés. Vu le prix de vente, ils ont plutôt intérêt à en prendre soin (près de 10 000€ pour un bouledogue français).

Mais le truc le plus fun à faire reste la visite gratuite de la tour Fuji.

DSC_0179

Tout d’abord, il y a un étage réservé au goodies des animés de la chaîne comme One Piece

DSC_0180

ou Dragon all pour les 2 plus célèbres. Par ailleurs, les figurines Dbz sont vraiment magnifiques comme vous pouvez le voir sur cette photo

DSC_0184

Lorsque vous descendez d’un étage, Fuji TV vous offre la possiilité de voir des studios d’enregistrement, des photos exclusives d’acteurs de Drama. Même si je ne regarde pas de drama, j’ai passé un bon moment lors de cette visite d’une heure trente environs.

En me redirigeant vers mon hôtel, j’aperçois au loin un attroupement inhabituel à cet endroit. Ma curiosité (oui je sais, c’est un vilain défaut mais pas tout le temps ^^) m’oblige à aller voir. Il s’agit en fait d’un artiste de rue.

DSC_0187

Il faisait de l’acrobatie, du contorsionnisme tout en faisant rire les spectateurs. Même si les blagues en japonais sont difficiles pour moi, je me suis surpris à sourire parce qu’il était vraiment à fond et asa gestuelle était elle aussi rigolote.

Je retourne à la fin de ce spectacle à mon hôtel en prenant la ligne Yurakamone. Pour information, ce train n’a aucun pilote, il est parfaitement autonome. Grâce à lui, j’ai pu emprunté le Rainow Bridge.

Je vais finir cette journée par 2 découvertes.

La première est plutôt une mauvaise surprise. J’ai voulu essayer ceci

DSC_0188

Le Lemongina. Il faut savoir que l’Orangina est un gros succès au Japon. Malheureusement, celui-ci est beaucoup trop acide pour être agréale à boire. Je vous conseille d’éviter cette insulte au bon goût (enfin pas toujours) français.

La deuxième découverte de la soirée a été culinaire.

J’ai décidé de me faire un plat de Udon (ou Ramen)

DSC_0189

J’ai mangé les meilleures pâtes de ma jeune vie. Mais que dire du bouillon de légumes qui l’accompagne. Un véritale orgasme culinaire. Le porc était très bien cuit et l’oeuf aussi. Mais vraiment si vous venez à Toyo passez par ce petit restaurant qui ne paie pas de mine à l’extérieur mais c’est convivial, la nourriture préparée devant vous. Le tout dans 10 mètres carrés et se trouve à Okachimachi.

Publicités

2 réflexions sur “Malpat au Japon : Jour 9

  1. Bravo ! À cause de toi j’ai bavé 2 fois durant la lecture de ton article :
    1- les figurines DBZ 😍
    2- ton plat de Udon (je ne connais mais ça semble juste excellent !) 🍜
    😁

    J'aime

  2. L’orangina japonais, quoiqu’importé (selon la bouteille) de France, est une immondice.
    Tu devrais spécifier ce qu’est la « corne d’Aldebaran » pour tes lecteurs, car cet endroit est un bon point de repère dans le secteur d’Asakusa (à savoir, le sommet de l’immeuble Asahi, qui est censé représenter la mousse sur une choppe de bière de façon très stylisée.
    Attention à ne pas confondre Udon et Ramen, les Udon sont des nouilles longues très épaisses, et le Ramen sont des nouilles fines.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s