Malpat au Japon : Jour 5

images

Je m’excuse de ne pas avoir posté cet article hier mais j’étais vraiment crevé.

Comment s’est passé cette première journée au Tokyo Games Show ?

La journée commence par un réveil à 5h30 pour prendre une bonne douche pour se réveiller et direction, à 6h10, la gare du Yamanote pour aller à la gare de Tokyo pour prendre la Keio Line direction Soga. L’arrêt se situe au KaihinMakuhari ce qui prend à peu près 1h15.

Comme vous pouvez vous en doutez, le train était bondé. Mais contrairement à notre cher SNCF (oui j’ai un souci avec eux j’ai pris le train pendant 10 ans et c’était une décennie de problèmes divers et variés), la société Keio prévoit tous les ans des trains supplémentaires pendant 2 jours alors même si ils sont bondés, je les excuse puisqu’ils ont fait leur maximum.

Vient la sortie du train qui se passe dans le calme, personne ne cours pour prendre une prendre place à quelqun. Je prends la sortie Makuhari Messe et direction le salon. Après un bon quart d’heure de marche rapide, j’atteint le bâtiment mais pas encore le début de la file d’attente.

DSC_0062

Il y a tout un détour à faire pour passer le contrôle sécurité (des policiers jettent un oeil dans votre sac et ils ne vous donnent pas envie de faire le malin). Vient ensuite le moment de donner votre ticket que j’avais acheté à Akihabara à mon arrivée (voir le jour 1 ;)). A partir de ce moment la file d’attente commence et il est 7h30 pour une ouverture des portes à 10h.

Oh j’en vois qui me pensent cinglé ^^. La raison est vraiment simple mais une photo et probablement plus parlante

DSC_0063

Il y a à peu près 800 mètres encore à faire. Cela vous donne une idée du monde fréquentant ce salon. Comme les japonais aiment les choses bien faites, à 8h30, j’avais fait à peu près fait la moitié du chemin. Pensez ue les personnes continuent d’arriver et ue i j’arrive pour 10h, je ne vais rentrer que vers 11h et vu les files d’attente, il vaut mieux faire un maximum de choses avant que le salon soit plein.

Avec mon arrivée matinale, je rentre à 10h05 dans l’arène.

Une rentrée dans un salon international de jeux vidéo çà donne quoi ?

En fait, la base est la même qu’à la Paris Games Week. Vous avez des bonnes partout, du bruit, des gens qui vous rentrent dedans et des files d’attente avant de tester les jeux qui vous font envie.

Présenté comme ça, vous vous dites que ça fait pas rêver. Et pourtant …

Le TGS est un salon déjà plus grand en superficie. Cette année, il y avait 4 hall de la taille de 3 terrain de foot. Le bruit est un joyeux vacarme mêlant à la bande son de votre jeu celle des stands voisins mais aussi ceux du fonds du hall. Sans compter, ce que j’appelle les hurleurs. Ils sont généralement à l’entrée des stands et hurlent (en japonais of course)  ce que je suppose être « Venez voir mon jeu, il défonce tout ». Parfois, ils sont même équipé d’un mégaphone pour faire plus de bruit …

 On vous offre plus de goodies et je peux vous dire que j’en ai un paquet mais nous verrons ce point un autre jours (le teasing de ouf ^^).

Les stands sont aussi bien plus spectaculaires comme celui de Monster Hunter X

DSC_0070

Mais la palme du stand le plus impressionnant revient au jeu GrandBlue Fantasy (je ne connaissais même pas mais l’éditeur mise apparemment gros dessus)

DSC_0076

Le TGS est aussi réputé pour ses babes extrêmement jolies (même si parfois je me pose la question si elles ont l’âge légal pour faire ce job). Je vous met une photo de la babe la moins (en tenue du moins) je vous ferais évidemment un article consacré qu’à elles 🙂

DSC_0096

 Durant cette journée, j’ai profité du fait que c’était la journée la moins chargée des deux pour faire un maximum de choses. Alors qu’est j’ai fait de beau (excepté récupérer des goodies) ? J’ai pu mettre la main sur :

  • le nouveau Need For Speed PS4
  • Winning Eleven 2016 PS4
  • Hatsune Miku Project Diva X Vita
  • Saint Seiya Soul Soldiers

Vous aurez bien sûr mes impressions dans la semaine

Je n’ai malheureusement pas pu tester tous les jeux que je voulais car il ne restait plus de tickets à distribuer. Pas grave, je les ferais demain (ou pas).
Je vais peut être vous expliquer le principe de ces tickets. Sur le stand du jeu que vous voulez essayer et vous demandez un ticket pour tel jeu. En fonction du temps de jeu, certains durant 5 minutes d’autres 15minutes, le nombre de tickets varie. On se retrouve sur le stand Sony, par exemple, avant de commencer la file d’attente, vous avez un panneau tel que celui-ci :

DSC_0087

Tous les jeux avec des étiquettes jaunes sont ceux où le nombre de tickets et épuisé, le choix ne se résume plus qu’à quelques titres. J’espère que Playstation France ne reprendra pas cette idée que je qualifie volontiers de merdique pour la Paris Games Week. SquarEnix a été le premier a intégré ce système puisqu’il y a 10 ans, c’était déjà le cas lors de mon premier TGS (c’est mon sixième cette année et probablement mon dernier). Capcom s’y est mis aussi pour son titre Resident Evil.

D’ailleurs, en parlant de Capcom, n’ayant pas pu essayer ce Resident Evil, je me rabat sur le stand voisin. Il s’agit d’un stand de tir pas avec de vraies balles, on est dans un salon avec beaucoup de public, mais avec des billes de plomb. Ca aurait été de vraies balles, je n’y serais pas aller car je n’aime pas ça, j’ai peur de blesser quelqu’un par maladresse. Du coup, j’ai effectué ma première séance de tir. Le résultat n’a pas été catastrophique, puisqu’il me fallait 2 balles pour dégager le zombie.

DSC_0099 DSC_0100

 La journée se termine en même temps que le salon ferme ses portes vers 17h. Je décide de profiter d’être à Chiba (et oui c’est le TGS mais ce n’est pas à Tokyo qu’il se déroule mais à Chiba (célèbre pour son club de baseball), pour aller faire des courses au grand Mall AEON. L’équivalent d’un centre commercial Carrefour mais en beaucoup plus grand. D’ailleurs en 2006, ce Mall était un Mall Carrefour.

Beaucoup d’eau (prévoyez un budget pour 3 ou 4 litres par jour), et un peu à manger parce que mon hôtel n’a pas de micro-ondes. Pour vous donner un ordre d’idée, je prends l’eau citronnée Aquarius 2L qui est à 170 yens dans ma superette de quartier et 110 yens dans la grande surface. J’en ai profité pour en acheté un maximum en fonction de mon énergie restante (soit 2 bouteilles) et de la place au niveau des sacs puisque l’inconvénient, c’est de prendre le trajet en train avec (pour rappel 1h15 dans un train bondé).

J’ai deux petites anecdotes qui m’est arrivée dans ce Mall :

  • Dans le magasin, il y a un rayon surgelé Picard (Cocorico)
  • En repartant vers la gare, je croise un petit vieux d’environ 70 ans en tenue de petite écolière. Je n’ai pas osé le prendre en photo, mais alors j’ai d’abord été surpris puis choqué. C’est quoi son problème ? Chez nous, il aurait été mis en hospitalisation d’office. Le pire, c’est que j’étais le seul à être surpris.

 

Demain, je vous ferais le rapport sur ma deuxième journéeS (jour 6) avec peut être le jour 7 dans la foulée

Il est 23h30 et je reviens de ma 2e journée de TGS, je suis défoncé (il y a peut être 2 ou 3 fautes mais j’espère que vous serez indulgent ^^)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.