Pokémon : l’histoire d’un jeu qui ne vieillit pas

Pokémon : l’histoire d’un jeu qui ne vieillit pas

Quand Pokémon est apparu au Japon en 1995, son fabricant, Nintendo, ne se doutait pas que, 23 ans après, le jeu continuerait à conquérir des fans du monde entier. La série originale pour Game Boy est ensuite devenue très populaire aux Etats-Unis quand elle a été introduite sur le marché américain en 1998 et en Europe en 1999 avec les deux titres qui restent mythiques pour le public « gamer » : Pokémon Rouge et Pokémon Bleu.


Né en 1995, le jeu Pokémon continue de se réinventer.

Dans ces jeux produits pour l’inoubliable Game Boy, les joueurs devenaient des dresseurs de Pokémons et les faisant se battre contre d’autres Pokémons. Avec des personnages mythiques comme les dresseurs Sacha et Régis (Ash et Gary en version anglaise) et les Pokémons Pikachu, Bulbizarre et Carapuce, le jeu est devenu la deuxième franchise la plus réussie de Nintendo, après celle des légendaires Mario et Luigi, les « Mario Bros ».
Depuis, les jeux ont été dérivés des dizaines de fois dans toutes les consoles de Nintendo, que ce soit sur la Nintendo 64, la Nintendo DS, la Game Cube ou la Wii en arrivant à l’ère des jeux sur smartphones.
Les créatures ont aussi envahi les écrans de cinéma avec plusieurs films. Le premier d’entre eux, sorti en 1999, a obtenu plus de 160 millions de dollars en box office globalement, et plus de dix films qui ont été plus ou moins réussis en terme de revenus.
Depuis la fin des années 90, Pokémon s’est toujours maintenu présent et vivant, avec ces nombreux jeux, films, et tout type de produits dérivés pour tous les goûts, comme des vêtements ou des sac-à- dos.

Pokémon Go a ravi les nostalgiques et conquit de nouveaux fans.

Mais c’est avec l’apparition de Pokémon Go que la franchise à retrouvé l’énorme succès de ses premières années. Sorti en 2016, le jeu pour smartphone a tout simplement cartonné et est devenu un phénomène mondial. Basé sur la localisation en temps réel des joueurs, et en utilisant la réalité augmentée, le jeu a été téléchargé plus de 800 millions de fois et a généré plus de 1,8 milliards de dollars en chiffre d’affaires. Plus de 5 millions de personnes jouent à Pokémon Go tous les jours.
Parmi les fans de ce ne nouveau jeu sont apparues également plusieurs célébrités comme Ellen DeGeneres, Kevin Jonas et Soulja Boy. Preuve que même après avoir gagné plus de deux millions de dollars, chasser des créatures imaginaires peut continuer d’être amusant, Pokémon Go n’a même pas épargné les tournois de poker : pendant l’European Poker Tour (EPT) de Barcelone en 2016, plusieurs participants partageaient leur temps entre les tables de jeu et la recherche de Pokémons pendant les pauses.
Grâce à ce jeu, les mordus de Pokémon ont pu commencer à « chasser » des créatures comme s’ils le faisaient dans la vraie vie. C’est-à-dire, qu’ils peuvent sortir dans la rue et chercher des Pokémons, qui apparaissent sur l’écran de leurs portables avec la technologie de la réalité augmentée.

Vu la nature « réelle » de cette modalité, le jeu a même été vu comme une manière « sportive » de jouer aux jeux-vidéo, puisque pour le jouer, les gens étaient obligés de sortir de chez eux et aller marcher pour pouvoir attraper les célèbres créatures. Pendant les premières semaines et mois après la sortie de Pokémon Go, des scènes de folie pouvaient être vues dans plusieurs endroits du monde, comme au Central Park de New York, lorsque des centaines de personnes apparaissaient au même temps en essayant de trouver les créatures les plus rares.
Mais c’est aussi ce caractère « social » qui a fait (et continue de faire) le succès du jeu. De cette manière, les mordus de jeux-vidéo ne se rencontrent pas seulement à travers des écrans, mais peuvent aussi le faire dans la vie réelle, en sortant en groupe pour aller chercher des Pokémons. Pour beaucoup de joueurs, la magie est aussi de pouvoir partager une passion commune avec des gens d’âges, sexes et origines différents. Des personnes avec qui elles n’auraient peut-être rien en commun dans la vie de tous les jours, mais qui trouvent un intérêt pour lequel ils peuvent se retrouver.

Finalement, il serait idéal que les jeux-vidéo puissent générer plus de rencontres, en suivant l’exemple de Pokémon, un jeu qui non seulement a réussi a rentrer dans l’histoire, mais qui arrive aussi à se renouveler en utilisant les nouvelles technologies pour continuer à attirer l’intérêt du public.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.