Mon Pokemon Go Safari Zone

Hier, samedi 16 septembre 2017, se déroulait au centre commercial des 4 Temps de la Défense, le premier Safari Zone de Pokemon Go en Europe. Cet événement est parallèlement organisé à Barcelone en Espagne et Oberhausen en Allemagne. Comme indiqué sur l’image, cet événement permettra de capturer des pokemons rares et même des pokémons jamais vus en Europe ainsi que des Raids exclusifs.

Mais participer à cette aventure se mérite et commence le 6 septembre.

L’aventure commence par l’inscription. Le compte facebook ouvre l’ouverture des inscriptions ce 6 septembre pour seulement 4000 heureux élus. Votre serviteur accroc à Pokemon Go était présent devant son écran dès 17h45 pour ne pas louper l’ouverture. Après avoir usé ma touche F5, l’inscription est ouverte pile à l’heure et je valide mon formulaire en moins de 30 secondes. Ca aide d avoir un minimum de connaissance en dactylographie ^^. A 18h01, je reçois mon mail de confirmation. Les 4000 places sont parties en moins de 2 minutes.

Evidemment, beaucoup de personnes ont été très déçues de ne pas avoir obtenu ce sésame et l’ont fait savoir aux organisateurs. Face à cette grogne, les 4 temps ont remis 500 places supplémentaires par tirage au sort. Certains se sont plaint du nombre de places bien trop limitées, d’avoir acheter les billets de train ou de bus avant d’avoir les billets. D’autres ont menacé les organisateurs de mettre le bordel durant l’événement. Bref une belle mentalité de perdant …

J’aimerais expliquer à ces rageux que l’organisation de ce type d’événement est très compliquée :

  • A Paris (et sa proche banlieue), les projets d’animation sont soumis à l’examen du Préfet de Police, en charge de la police municipale et garant de l’ordre, de la sécurité et de la tranquillité publics. Il faut donc déposer un dossier en Préfecture de Police bien en amont de l’annonce au public et que chaque modification est susceptible d’annuler l’accord du Préfet de Police ;
  • L’organisateur doit souscrire à une police d’assurance couvrant les problèmes liés aux personnels de sécurité, des animateurs, du public et bien évidemment des locaux ;
  • L’organisateur doit prévoir un service de sécurité supplémentaire, je ne pense pas qu’il est nécessaire de vous rappeler le niveau d’alerte attentat actuel ;
  • L’organisateur doit prévoir une organisation qui permette aux participants de vivre une bonne expérience ainsi qu’un accès aux différents magasins qui doivent assurer un chiffre d’affaire pour pouvoir survivre.

Donc si le nombre de participants est limité à 4500 c’est uniquement pour respecter tous ces paramètres (et je dois probablement en oublier quelques uns).

Le samedi 16 septembre commence par un levé à 5 heures du matin pour un départ en train à 6h08 pour être précis ^^ et pour arrivée à Paris à 8 heures. Comme l’heure d’ouverture de l’événement est prévue à 10 heures, je ne perd pas de temps et je me dirige vers le métro. Je prends donc la ligne 13 direction Chatillon pour reprendre la ligne 1 direction La Défense à la station Champ Elysées.

J’arrive donc aux 4 temps au point d’entrée devant une statue très colorée et horrible (vérifiez sur la photo si vous savez ce que ça représente dites le moi) vers 8 heures 45 et il y a déjà une bonne petite file d’attente mais rien à voir avec la file d’attente 15 minutes plus tard. Après le passage des portes, le service nous oriente vers une autre file d’attente représentant la couleur de notre team. Je n’ai jamais été aussi content d’être rouge puisque l’attente n’a duré que 2 petites minutes. J’ai adoré la tête de tous les bleus qui nous (les rouges et les jaunes) voyaient passer beaucoup plus rapidement qu’eux ^^.

Après une vérification du QR Code envoyé par mail et de la pièce d’identité, on me remet un Welcome Kit, dans un sac en papier à l’effigie du centre commercial différents, contenant des éléments plus ou plus utiles :

  • Un bracelet en plastique de la couleur de notre team ;
  • Un autocollant représentant notre symbole ;
  • Un poster Pokken Tournament ;
  • Un plan du centre commercial ;
  • Une carte où est mentionné le code du WiFi spécialement réservé aux chasseurs ;
  • Un QR Code.

A 9 heures 15 (alors que le centre ouvre à 10 heures pour rappel), je me dirige vers le Lounge réservé à la team Bravoure (oui je sais c’est la classe) et j’active le QR Code qui m’offre le privilège d’avoir des pokestops (beaucoup de pokestops) supplémentaires par rapport aux simples visiteurs. J’avais donc accès à une cinquantaine de pokestops et tous étaient leurrés. Pour ceux qui n’ont pas de culture pokemon go, les leurres permettent d’obtenir plus de pokemon. C’était vraiment impressionnant à voir. J’avais une centaine de pokeballs de chaque catégorie (rouge, bleue et jaune). Ces 300 balls sont parties en moins de 2 heures. Le grand nombre de pokestops est cool mais les objets donnés ne dépassaient jamais 3 et donnaient beaucoup de potions. Il fallait donc faire des choix dans la capture des pokemons.

D’ailleurs, la liste des pokémons offerts par cet événement n’était follichon (oui c’est un mot de vieux ^^). Parmi ceux-ci, on pouvait trouver les 3 starters de la première génération (Bulbizarre, Carapuce et Salamèche), les 3 starters de la deuxième génération (Kaiminus, Germingon et Héricendre), Pikachu et Magicarpe (dans leur version originale et dans leur version Shiny ou Chromatique en version française), des Zarbi (seulement les lettres S,A,F,R et I ce qui forme SAFARI), des Embrylex, des Leveinards, des Kangourex et des Wattouat à ne plus savoir qu’en faire.

Personnellement, je n’ai pas eu le courage de rester jusqu’à 20 heures non seulement parce que récupérer les mêmes pokemons pendant des heures, ça devient vite ennuyeux mais aussi parce que je voulais profiter de mon passage dans la capitale pour acheter quelques figurines en provenance du pays du Soleil Levant ^^ place de la République. Je suis donc parti vers 15 heures 30. Que vois-je sur la place de la République ? Les mêmes pokémons qu’aux 4 temps …

Cet événement s’est déroulé dans une bonne ambiance pour le temps que j’ai passé sur place. Mais malheureusement, plusieurs choses ont mal fonctionnées :

  • Comme vous pouvez le voir sur l’image (officielle de Niantic) en haut de cet article, il est annoncé que l’on pouvait capturé des Ronflex, des Pharamps pour les plus rares. Malheureusement il n’étaient présents que dans les oeufs mais je n’ai eu aucun de ces pokemons.
  • On peut y voir aussi des arènes. Mais quelques jours avant l’événement, les organisateurs ont annoncé que les arènes, et par conséquent les raids, seront désactivés pour, officiellement, des raisons de sécurité mais la réalité est que les organisateurs ont eu peur que les antennes relais et le réseau WiFi ne tiennent pas le choc de toutes ces connexions simultanées. Franchement ils ont eu raison puisque les connexions ont eu du mal. J’ai du faire des bascules entre la 4G et le WiFi toute la journée  Tous les dresseurs ont espéré une surprise et avoir la possibilité de combattre Mewtwo qui est déjà apparu au Japon et aux States. En vain …
  • Les pokemons régionaux. Dans le plan et la bande annonce de l’événement, on nous annonce que l’on croisera des pokemons jamais vus en Europe. Cela signifie donc que l’on aurait plusieurs pokemons régionaux (Canarticho, Tauros, Corayon et Scarinho). Et on a eu que Kangourex (donc le « des » est un peu mensongé).
  • On avait le droit à des réductions en rendant visite à certains magasin dont Castorama. Les dresseurs pensaient avoir droit comme aux Etats Unis à des réductions sur des objets du jeu. Mais il s’agissait en fait de réductions sur des produits réels. Imaginez donc des dresseurs chasser des pokemons avoir une bibliothèque achetée chez Casto sous le bras …

Pour un dresseur comme moi qui a déjà tous les pokémons exceptés les régionaux, ce Safari Zone n’avait pas un grand intérêt puisque seuls les Zarbi m’intéressaient. Comme beaucoup de dresseurs, j’avais déjà récupéré Kangourex lors d’un précédent événement sur Paris (mais aussi sur Rennes, Lille et quelques autres grandes villes).

J’ai aussi pu récupérer une nouvelle médaille Or dans le jeu exclusif à cet événement. Franchement inutile mais au moins c’est assez classe pour se la péter ^^.

Pour les rageux qui n’ont pas eu de place, vous n’avez rien loupé. Il vous suffisait juste de vous déplacer sur Paris et vous aviez les mêmes pokémons que nous.

Enfin, il y avait une scène installée dans le centre commerciale où un présentateur qui présentait, apparemment, des personnes importantes mais je les connais absolument pas. Je vous met la photo et si vous les connaissez, je veux bien l’information.

Comme je le disais un peu plus haut, je suis parti à 15h30 mais en discutant aujourd’hui avec d’autres personnes présentes hier, l’événement s’est un peu mal terminé. Les dresseurs déçus auraient manifesté leur mécontentement en sifflant les organisateurs. De fausses informations sur l’apparition de Canarticho dans le milieu de l’après midi auraient mis été l’étincelle mettant le feu aux poudres. Dommage que cela se termine de cette manière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s