Malpat au Japon : Jour 3

images

Comme je vous l’ai annoncé hier, la journée d’aujourd’hui est plutôt une journée de repos mais pas sans galères.

Je me suis levé ce matin avec des pieds, des mollets et un dos endoloris. J’ai essayé hier soir avant de me coucher une douche bien froide pour détendre un maximum les muscles mais apparemment ça n’a pas marché ou bien mon grand âge T_T. Donc j’ai essayé ce matin l’opposé avec un bain bien chaud. Le résultat a été plutôt convaincant enfin avant que je mette le nez dehors …

Un temps de chien ou comme on dit chez moi en Normandie, il pleut comme vache qui pisse ! Comme l’éternel optimiste que je suis, je suis parti sans parapluie. Bah oui c’est connu, il fait toujours beau au Japon ^^ (et prendre des photos se révèle compliqué). A peine sorti, je rerentre dans l’hôtel avec l’hôtesse d’accueil qui me regarde avec un air surpris. En fait, je ne retrounait pas dans ma chambre mais pour lui demander un parapluie qu’elle me tend avec un grande gentillesse.

Je décide d’abandonner l’idée de me rendre à Ginza pour visiter le Palais Impérial et prend la direction de Shinjuku. Arrivé sur place, je décide d’aller voir le panorama offert (puisque c’est gratuit) par la vue de l’observatoire de l’hôtel de ville de Tokyo. Pour arriver à cette destination en sortant de la ligne Yamanote, vous pouvez sortir dans la rue mais au vu du temps cette option a été abandonnée aussitôt. La deuxième solution est celle du souterrain. Ils ont vraiment pensé à tout ces Japonais. Un bon quart d’heure de marche à une vitesse correcte. Pour pénétrer à l’intérieur des tours, vous prenez tout simplement les escalators.

Il y a deux vues panoramiques (la nord et évidemment la sud). Je décide de commencer par la vue nord et me dirige vers la file d’attente assez longue visuellement mais très rapide (moins de 5 minute d’attente). On se dirige dans l’ascenseur et le maître d’ascenseur (il s’occupe de faire monter et descendre les visiteurs) nous annonce que les 45 étages et ses 202 mètres se feront en moins de 55 secondes.

Pour l’avoir déjà fait à plusieurs reprises, la vue est impressionnante et j’y retourne pour apercevoir le mont Fuji mais c’est loupé à chaque fois. Ceci la vue prévue normalement :

DSC_0017

Et voici le résultat aujourd’hui :

DSC_0018

Dans ces conditions, vous comprenez bien que je n’allais pas faire le deuxième panorama. Le pire dans l’histoire c’est que je ne peux absolument pas m’approcher plus près des fenêtres à cause de la peur non pas de la hauteur mais que les joints de la fenêtre cèdent et qu’elle m’emmène dans sa chute. C’est complètement stupide de ma part mais je ne peux absolument pas le contrôler.

A cet étage, vous pouvez manger en regardant une belle vue. Vous pouvez aussi dépenser votre argent dans des souvenirs et évidemment, je n’ai pas pu m’en empêcher. Je me suis pris 3 voitures à l’échelle 1/68e mais qui n’ont rien à voir avec ces tours ni même avec le Japon. Voyez par vous même :

DSC_0022

 Mais il y avait aussi pleins d’autres choses plus classiques comme des cartes postales, les objets comme la Tokyo Tower, les Nekos (les chats) etc… Je suis aussi tombé sur ça :

DSC_0015

Des robots qui ne sortiront jamais chez nous mais qui sont mignons. Certains ont même la possibilité de s’adapter à votre caractère et à la manière de les traiter. Il m’a fallu beaucoup de volonté pour ne pas craqué sur le Robi JR.

Avant de reprendre l’ascenseur, pensez à mettre un coup de tampon de la Tour avec la date. C’est sympa de garder une trace de son passage.

Après être descendu, je décide de me rendre au célèbre quartier Kabukicho de Shinjuku. Célèbre pour ses filles de joie, ses love hotels et ses Yakuzas. Mais c’est vraiment la caricature des mangas. Le quartier aujourd’hui possède de nombreuses boutiques, cinémas et restaurant.

Je regarde le temps dehors et la pluie s’est calmée. Je décide donc de rejoindre le quartier par la rue et de profiter de l’architecture. J’aurais mieux fait de reprendre le souterrain. Je n’ai pas fait 2 minutes de marche qu’une averse , mais limite un déluge, m’est tombé dessus. Résultat : ma chemise trempée et ceux qui m’ont lu hier savent que j’ai horreur d’être trempé.

Quoi de mieux pour se mettre à l’abri le temps que l’orage passe et être en sécurité ?

DSC_0019

Et oui un commissariat de police.J’avoue que je m’étais un peu perdu en fait mais pas tant que ça puisque le quartier recherché était à 200 mètres en face. Mais bon, j’étais prêt à tout pour me mettre à l’abri ^^.

Si je reprends les clichés vus plus haut, vous vous demandez si je vais dans ce quartier pour les prostituées, régler des comptes à des Yakuzas ou emmener une Japonaise rencontrée sur le chemin dans un Love Hotel. La réponse est aucune de ces réponses.

Je voulais réserver une table pour le soir au Capcom Bar. Je l’avais essayé 3 ans auparavant et j’avais passé un moment incroyable. Arrivé devant le restaurant, une affiche annonce qu’il n’ouvre qu’en milieu d’après midi. Je décide d’abandonner pour aujourd’hui et de remettre ça la semaine prochaine prochaine pour fêter la fin du TGS.

En faisant un petit tour avant de rentrer à l’hôtel pour prendre une douche et me changer, je suis tombé sur un célèbre monstre Japonais.

DSC_0021

Vous avez bien sûr reconnu Godzilla

Pour passer la fin d’après midi dans des vêtement tout secs, je met le cap sur ……… Akihabara. 3 fois en 3 jours, mais vous aimez ce quartier aussi non ^^?

Je vais dans le quartier pour visiter les 2 ou 3 dernières boutiques pour mettre la main sur la Cloth Soul of Gold du Lion. Pour l’instant, je la trouve à 16 000 yens (certaines boutiques la vendent à 35 000 yens divisé par 130 pour le prix en Euros) mais je pense qu’elle peut être trouvable à 10 ou 11 000 yens. Je ressort sans rien dans mon sac. Je décide donc de faire un tour dans le Sega Center faire quelques parties et aussi regarder (voir admirer dans certains cas) les Japonais jouer.

La borne Hatsune Miku Future Tone est disponible. J’aime bien la saga (j’ai les deux platines sur Vita) mais je ne suis pas un excellent joueur. Sur cette borne, il y a une option supplémentaire avec une réglette virtuelle tactile. Lorsque le symbole apparaît vous devez faire glisser votre doigt dans le sens indiquer par le symbole. Ca n’a l’air de rien mais en n’ayant pas l’habitude de l’emplacement de la réglette, je dois quitter les yeux de l’écran pour la trouver et ça dans Hatsune Miku c’est fatal.

En regardant à côté de moi, je vois un joueur mais d’un niveau hallucinant sur un jeu que je ne connaissais pas. Le jeu c’est Groove Coaster. Le niveau de la chanson (puisque c’est aussi un jeu de rythme) était calibré en Expert, ça allait très très vite. Pour ceux qui connaissent le mode mode Extreme d’Hatsune Miku, ce mode expert allait beaucoup (mais alors beaucoup) plus vite. Si bien que je ne voyais absolument plus rien défilé. Le mec (15 ou 16 ans max) a fait 1812 combos sur 1814 possible. Il a chuté sur les 2 dernières et je le voyais vraiment agacé. Mais le pire c’est qu’avec un score pareil, il n’est même pas classé dans les 20 meilleurs Japonais et vu les scores il en était vraiment loin. Le voir jouer a été pour moi un vrai plaisir. Dommage de n’avoir pas fait de vidéo (mais je ne savais pas si c’était autorisé).

Voilà c’est tout pour aujourd’hui

On se revoit à peu près à la même heure demain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s