Monster Energy Supercross : Red Bull donne des ailes, pas Monster …

Après le Moto GP (Moto GPXX), le Motocross (MX GPXX) et le Rallye (Sébatien Loeb Rallye), Milestones s’attaque au Supercross.

Comment ça le MotoCross et le SuperCross ce n’est pas la même chose ?

Alors comment expliquer ça simplement ? (moment de réflexion intense) …

C’est clairement la même chose à une différence près : la LOCALISATION !

En effet, le Supercross c’est le championnat qui se déroule sur le continent américain (vous savez ceux qui pense que le vrai football se joue avec les mains ^^). Le motocross est l’appellation européenne et comme nous sommes beaucoup moins égocentrique, les épreuves se passent sur tous les territoires (US compris).

Autre petite subtilité, en supercross, les courses se déroulent à l’intérieur des plus grands stades de foot US (l’équivalent serait la course annuelle au Palais Omnisports de Paris Bercy ou POPB pour les intimes) alors que les tracés de Motocross sont organisés sur des terrains aux dénivelés naturels.

Après avoir sorti ma science ^^, passons aux choses sérieuses et cela promet d’être sanglant …

Graphismes

Lorsque l’on met je jeu en route pour la première fois, vous avez la sempiternelle mise à jour qui, dans le cas présent, pèse 2,4 Go. Ca me fait toujours autant râler et forcément cela se ressent un peu sur la première impression.

Je vous l’annonce tout de suite, le jeu n’est pas très beau mais reste respectable dans le sens où il affiche une bonne distance d’affichage et aucun clipping ni scintillement. Techniquement, je dirais qu’il s’agit là des seules qualités que j’ai pu lui trouver.

Commençons cette litanie de défauts, par les décors.

Monster Energy Supercross – The Official Videogame_20180226162551

Comme je l’ai précisé dans ma petite introduction, toutes les courses de jeu se déroulent à l’intérieur d’une enceinte sportive. Alors évidemment, niveau diversité visuelle, on est loin d’un MX GP et de ses décors naturels et différents selon le pays pourtant du même développeur (Milestones).

Visuellement le résultat est tristoune. Oui les stades sont probablement (bah oui je ne connais pas tous les stades de foot US ^^) réalistes mais ils manquent un peu (voir même beaucoup) de vie et il y a surtout une colorimétrie pas très variée notamment sur les décors de fond. Je dois, peut être, être un peu plus clair.

Nous savons tous que les jeux PS4 n’affichent pas des couleurs très flashy voir même des couleurs un peu terne. Mais là, c’est pire. Je vais prendre l’exemple du stade de Saint Louis qui est ouvert sur la quasi-totalité du toit et sur le côté, il y a un afficheur sur un mur qui est censé est rouge. Dans le jeu, ce mur tire plus sur le rose foncé terne que du rouge.

Pourtant, je joue sur une PS4 Pro avec le firmware 5.50 en version bêta (et donc les options échantillonnage + amélioration activées). Cette remarque est aussi valable pour la nuit qui au lieu d’être noire complet tire plutôt sur un noir légèrement grisâtre.

Toutefois, les pilotes, motos et piste n’ont pas ce défaut.

Sur les décors, je disais un peu plus haut qu’ils manquaient de vie. Alors oui les tribunes sont pleines de spectateurs ce sont clairement des figurants. Ils sont assis et c’est tout. Ils sont où les fumigènes (même si c’est officiellement interdits dans les stades Français je le rappelle), les drapeaux à l’effigie des pilotes stars, les femmes qui jettent leur string (ah non ça c’est les concerts de Justin Bieber ^^).

Monster Energy Supercross – The Official Videogame_20180226164444

Je peux également citer les effets de lumières complètement loupés qui eux aussi pourraient faire remonter l’ambiance des courses mais non. Souvent tout autour des stades du jeu, il y a des bandeaux où peuvent s’affichent des messages lumineux (des pubs souvent). J’aurais aimé que les développeurs utilisent un peu la puissance de la PS4 pour rendre cet effet un peu plus spectaculaire qu’une simple image clignotante … Même à l’arrivée de la course, les flammes pour fêter votre victoire sont juste risibles (limite un bitmap en 2D T_T).

Par contre, je note que les logos et les bandes annonces de la marque Monster sont toujours bien mis en valeur … Soit c’est la marque Monster qui leur a fourni les modèles 3D (ce qui mettrait en cause le talent des développeurs), soit les développeurs ont accordé plus d’importance au sponsoring qu’au jeu en lui-même.

Alors vous pouvez me trouver un peu dur avec le côté artistique du jeu mais au vu de la progression des dernières productions du studio (MX GP ou Ride 2), j’ai de quoi être déçu tellement on est a des années lumières avec ce Monster Energy Supercross. Surtout que ma déception ne s’arrête pas au parti pris visuel du titre puisque la technique est elle aussi pas exempte de défauts parfois à la limite de la faute professionnelle !

En effet, le jeu dans sa plus grande globalité est parfaitement fluide sauf au départ et parfois à l’arrivée. Le départ avec tous les concurrents (22 pour informations), le jeu perd de sa fluidité. Alors ce n’est pas dramatique mais on voit que certaines étapes de l’animation des concurrents ont été zappées. Evidemment, on ne passe pas de 30fps (ou 60fps) à 2fps mais la chute est perceptible surtout en comparaison avec la fluidité remarquable lorsque vous êtes seul en tête de la course ^^. Une baisse de framerate bon c’est un peu chiant mais bon cela peut rester tolérable mais il m’est arrivé plusieurs fois juste avant de passer la ligne d’arrivée d’avoir un freeze de l’image de quelques dizièmes de seconde mais j’ai bien vu ma moto ne plus bouger et repartir. La seule explication que j’ai pu trouver, c’est que le jeu était en train de charger la mini cut-scene de victoire (vous savez les flammes en 2D au dessus du portique Monster). Ca ne peut être que ça puisque il n’y a aucune autre animation aussi dans le décor qu’à proximité immédiate de la piste à calculer…

Dans la catégorie problème technique qui montre que le jeu est sorti un peu vite pour éviter les blockbusters du mois de mars – avril (God of War ou Ni No Kuni II), il y a clairement un problème de gestion de la caméra qui gêne non seulement la visibilité mais montre également les bugs d’affichage.

Par exemple, je vous mets au défi de retrouver mon pilote (oui j’ai piqué l’idée à Mais ou est donc Charlie ? ^^)

Monster Energy Supercross – The Official Videogame_20180218174734

Depuis le premier MotoGP auquel j’avais joué (le MotoGP offert par le PSPlus sur Vita) j’a toujours constaté que Milestones améliorait visuellement ses productions. J’espère vraiment que ce Monster Energy Supercross est un accident de parcours parce que j’avais pu essayé une version d’un de leur futur jeu à la Paris Games Week et que j’attends pas mal : GRAVEL. Un jeu de course avec beaucoup de liberté. Alors est ce que je dois m’inquiéter ? Il devait sortir en 2017, était prévu pour février 2018 et je n’ai plus de nouvelles excepté un vague 2018 …

J’arrête ma digression et je passe au plus important dans un jeu

Le Gameplay

Le gameplay en lui-même n’a pas trop évolué et cela me va très bien dans le sens où je ne suis pas un spécialiste des jeux de motos (et des motos tout court) mais plus je joue aux jeux de ce studio et plus je retire des aides.

Sur ce Monster Energy Supercross, j’ai retiré toutes les aides excepté le passage de vitesse et j’éprouve toujours autant de plaisir à prendre appui sur les virages relevés, à sauter et à gérer les mouvements du pilote et la position de la moto pour ne pas perdre de vitesse. Le pilotage est vraiment très plaisant et je pense qu’il convient parfaitement aussi bien aux néophytes qu’aux mordus de la motos (sans que la simulation soit jusqu’au boutiste tel un Assetto Corsa sur PC par exemple).

Monster Energy Supercross – The Official Videogame_20180227201145

Malheureusement, tout n’est pas idyllique puisque ce pilotage à la limite de la perfection est gâché par deux éléments.

Le premier concerne l’intelligence artificielle qui est vraiment au ras des pâquerettes. C’est simple : pour elle, vous n’existez pas ! Ces manquements sont visibles dès le départ de la course. Je resitue le contexte pour ceux qui ne connaissent pas la discipline. Il y a 22 concurrents sur une même ligne et arrivent tous quasiment en simultané dans un goulot d’étranglement sur un virage à 90°. Plutôt que d’avoir une once d’intelligence, tout le monde prend la même trajectoire et ça finit toujours par un gros bordel avec la moitié des concurrents au sol et l’autre est devant parce qu’ils ont réalisé un super départ ou comme moi laisse le paquet légèrement devant et profite pour prendre une trajectoire différente et me retrouver dans les 5 ou 6 premiers.

Durant la course, c’est à peu près la même chose mais uniquement avec vous, les concurrents vous rentrent dedans, vous mettent dehors, s’appuient sur vous et même vous sautent dessus. En mettant l’IA au plus bas niveau, j’ai pu régler en partie ce problème puisqu’en général au bout de 3 ou 4 virages, je prends la tête pour ne plus jamais la quitter. Je vous conseille vraiment d’en faire autant surtout que cela ne bloque pas l’obtention du trophée platine (dont le guide devrait arriver incessamment sous peu sur le blog).

Le deuxième élément qui gâche un peu le plaisir de piloter, c’est la gestion des collisions au sens général. Oui l’IA vous rentre dedans et c’est déjà un problème en soit mais en plus la collision vous déstabilise complètement. Chose que je peux comprendre lorsque le choc est un violent rude mais lorsque le concurrent s’appuie sur vous c’est pareil. Votre trajectoire est complètement modifiée.

Monster Energy Supercross – The Official Videogame_20180226170804

La collision avec les éléments du décor (notamment ceux délimitant les bords de piste) est juste catastrophique. Au mieux, vous restez bloqué dessus, au pire vous êtes envoyé à trois mètres de haut et plus généralement vous faites une chute pitoyable …

Dans l’éditeur du circuit (j’y reviendrais un peu plus tard), certains joueurs ont la magnifique idée de mettre une bosse juste avant la ligne d’arrivée symbolisée par un portique à la gloire d’une marque avec M vert (je vous laisse deviner mais un petit indice le nom est dans le titre ^^). Si vous roulez trop vite, vous risquez de vous prendre le portique. Malheureusement pas forcément, puisque généralement, vous passez au travers sans sourciller …

Les jeux Milestone ont toujours ce petit fun à jouer et avec une certaine profondeur mais ces petits défauts que l’on pouvait parfois retrouver sur d’autres de leur production commencent à être franchement agaçant et il serait peut être temps qu’ils en prennent conscience.

Nouveautés

Parmi les nouveautés, je note un effort dans la mise en scène aussi bien avant la course qu’après. Cette mise en scène n’est qu’une simple cinématique identique à chaque course où l’on voit votre personnage entrer dans l’arène en folie (ce qui sera pas le cas dans la course) et à la fin de la course, on voit votre personnage content de soulever la coupe. Alors oui ce n’est pas une grande nouveauté qui bouleverse les jeux de courses mais c’est appréciable au début (au bout de 3 ou 4 courses on les zappe). J’aurais bien aimé avoir une cinématique différente selon les états traversés. Par exemple, au Texas, une entrée aux bras d’une Cow Girl (ou un Cow Boy pour ceux qui kiffent), une bimbo en Floride (Miami) ou encore une strip teaseuse dans l’état de la ville du Vice (Las Vegas, Nevada). Bref quelque chose de marrant avec les clichés typiques américains (l’équivalent des filles hautaines parisiennes, des cagoles marseillaises ou encore un speakers avec l’accent du nord en France).

Monster Energy Supercross – The Official Videogame_20180227201208

La véritable grosse nouveauté des jeux Milestone est l’apparition d’un mode éditeur de circuit qui est plutôt simple d’utilisation voir même trop simple sur certains points.

La création d’un circuit commence par le choix d’un type de stade (rectangulaire ou losange, couvert ou ouvert etc …) puis d’un type de départ ( ligne droite avec un virage plus ou moins prononcé). Après ces deux étapes extrêmement simples, vous pouvez, à la manière des circuits automobiles pour enfants, coller les uns derrière les autres des morceaux de tracés parmi un panel de choix assez large (des lignes droites plus ou moins longues, des virages plus ou moins prononcés, des whoops, des sauts). Une fois votre circuit terminé, il vous suffira de placer la ligne d’arrivée et le tester dans la foulée puis le partager en ligne.

Qui dit éditeur de circuit, dit forcément un choix infini de circuit à télécharger et sur lesquels rouler contre vos adversaires.

Clairement il y a de véritable génies de la création car certains circuits sont incroyables (je ne parle pas visuellement puisque les décors sont les mêmes que dans le jeu) mais des tracés beaucoup plus sympa à piloter que sur les tracés officiels. Toutefois, certains joueurs n’ont soit aucun talent pour ce genre de chose soit ils voulaient juste créer 5 circuits pour obtenir le trophée voir même les deux. Je suis dans cette dernière catégorie mais par contre j’adore rouler sur ces créations.

Plusieurs choses sont à noter sur cet éditeur de circuit. La première est que les téléchargements sont super rapides (voir presque plus rapide que les tracés officiels) et forcément on les enchaîne jusqu’à plus soif. Par contre, c’est dommage que l’on ne puisse pas mettre une note à ces circuits ou les mettre dans ses favoris pour pouvoir vite les retrouver.

Le deuxième point reste que l’éditeur de circuit n’est pas aussi poussé qu’un Little Big Planet. Je veux dire par là vous ne pouvez pas sortir des pièces mises à disposition par le développeur. J’aurais aimé pouvoir modifier la hauteur des bosses ou des virages relevés voir des lignes droites sur deux niveaux. Mais l’important c’est que les joueurs talentueux arrivent à nous sortir des trucs vraiment cools.

Monster Energy Supercross – The Official Videogame_20180228163107

Dernière nouveauté apparue dans le jeu : les plantages …

J’avais régulièrement des plantages du jeu lors du chargement de la course. La première fois, je me suis inquiété de savoir si ma sauvegarde allait être corrompue mais heureusement, je n’au eu qu’un simple retour au menu de démarrage de la console (avec signalement du problème à Sony). J’ai rencontré ce problème 3 ou 4 fois mais depuis la dernière mise à jour le problème a l’air d’être résolu. Vous en conviendrez que mettre un jeu sur le marché avec ce type de bug est tout simplement incroyable et donne clairement une mauvaise image non seulement du développeur mais aussi de l’éditeur.

Alors ce n’est pas le seul problème technique que j’ai rencontré dans mes premières parties, puisque l’envoi des meilleurs temps (qui se fait systématiquement après chaque course) ne fonctionnait pas (impossibilité d’envoyer les temps aux servers). Franchement, il serait cool que les jeux soient testés avant la mise sur le marché un peu comme avant l’apparition des consoles connectées. Si je dois servir de bêta testeurs, que les jeux soient vendus moins chers puisqu’ils font des économies sur cette phase …

Monster Energy Supercross – The Official Videogame_20180301172859

Difficulté Platine

Comme tous les jeux Milestones, le trophée ne sera pas compliqué ni très longs. La moitié des trophées consistent à gagner des courses sur tous les tracés du jeu et de finir dans les 3 premiers des 3 championnats offerts par le jeu.

Une fois ces trophées effectués, il restera quelques trophées liés à l’éditeur de circuits.

Tous ces trophées vous permettront de débloquer au passage ceux liés à la distance parcourue et aux 100 niveaux de prestige.

Il vous restera plus que le trophée lié aux gains dont celui des 3 000 000 de crédits qui sera sans doute le dernier trophée que vous obtiendrez.

Difficulté : 2/10

Monster Energy Supercross – The Official Videogame_20180228202658

Mon avis

Franchement, j’aurais été obligé de noter ce Monster Energy Supercross lors de sa sortie, je ne lui aurais même pas donné la moyenne.

Après 2 semaines de jeu, je le note beaucoup moins sévèrement grâce au plaisir qu’il offre manette en main et son gameplay adaptatif à tout type de joueurs. La bonne idée d’inclure un éditeur de circuit très simple permet d’augmenter significativement la durée de vie du titre.

Est-ce que je conseille ce jeu à l’achat ?

Ma réponse est assez simple : NON

En effet, la plupart des boutiques le vende 70€ et clairement à ce prix il ne vaut pas le coup. Vous allez certes prendre du plaisir mais avoir tout de même un léger ressenti de répétitivité qui vous fera lâcher l‘affaire très vite. Pourquoi répétitif ? Toute simplement parce qu’il y a en résumé 2 types de virage : le 180° et le 90°. Pas ou très d’enchaînement de virages techniques.

Enfin le dernier point et pas des moindres. Ce mode Supercross était inclus dans le MXGP2 (du même développeur). Sur MXGP3 le mode a entièrement disparu pour en faire un jeu à part.

Note

12/20

Publicités

2 réflexions sur “Monster Energy Supercross : Red Bull donne des ailes, pas Monster …

  1. Tu ne connais rien au monde du supercross… Monster energy étant le sponsor principale de la discipline tout ou presque est à son effigie (ligne d’arrivée grille de départ…) il ne laisse pas la place à d’autre publicitaire or monde du supercross (thor, nut up, oakley…) il n’y a donc pas de pub. Ensuite il n’y a pas de fumigène ni de drapeau ni accessoire dans le public et c’est normal : dans la réalité il n’y en a pas. A la présentation des pilote tu pars trop loin : une stripteaseuse?? Pourquoi pas une pute aussi ?! Les pilote viennent sur leur moto et c’est tous. Ensuite le supercross est beaucoup plus dur que le motocross regarde rien que les boss les ricain ont leurs championnat de motocross aussi alors voilà renseigné toi avant de dire de la merde sur cette discipline

    J'aime

    • Le problème ce n’est pas la discipline mais le jeu.
      Pour moi clairement ça manque de vie, d’animation etc…
      Sur la stripteaseuse, c’était évidemment du second degré 😉
      Que la réalité manque de spectacle n’est en aucun un problème mais là il s’agit d’un jeu vidéo et clairement je me suis sévèrement ennuyé et j’aurais aimé que le jeu soit un peu (beaucoup) plus travaillé au niveau de l’ambiance.
      Ce n’est juste que mon ressenti sur le jeu et uniquement le jeu pas sur la discipline 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s