MXGP 2 : Une maitrise complète ?

jaquette-mxgp-2-the-official-motocross-videogame-ps4-cover

Après un Sebastien Loeb Evolution Racing (dont vous retrouverez mon avis ici) pas vraiment convaincant, Milestones lance son deuxième jeu (et pas son dernier) de l’année. Il s’agit de MXGP 2 dont mes premières impressions à la PGW 2015 étaient plutôt bonnes (voir ici).

Graphismes

Milestones n’est pas réputé pour leurs jeux qui mettent une claque graphique et ce MXGP 2 ne déroge pas à la règle. Cependant, je note une amélioration dans la réalisation globale du titre. Les textures des différents revêtements (terre humifère, sablonneuse, argileuse ou calcaire) sont assez travaillées mais manque d’évolution. En effet, lors de vrais grands prix, la piste évolue en fonction des passages des motos. Ces passages répétés finissent par creuser des sillons plus ou moins profonds. Milestones n’a pas jugé bon (ou n’a tout simplement pas le talent) d’inclure ce genre de nouveauté dans son jeu et c’est bien dommage.

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160414204831

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160414204831

La distance d’affichage lors des gros sauts est assez impressionnante et franchement les dénivelés sur ces circuits sont parfois tellement terrifiants que je me suis parfois posé la question de savoir si la piste était réelle ou non (notamment le circuit de Glenn Helen en Californie). Après quelques recherches sur le net, je déclare (avec tout mon respect) qu’il manque un sacré nombre de cases à ces pilotes.  Je mettrais un bémol aussi sur cette distance de vision à cause du niveau de détails affichés plutôt faible.

Par ailleurs, je trouve les décors aux bords des pistes généralement vide. Il y a bien une foule plutôt conséquente par endroit mais les tracés sont souvent dans des lieux désertiques. Le développeur a bien essayé de mettre des ballons géants, des tracteurs ou encore des engins de chantier. Non seulement, ils sont modélisés à la truelle non portugaise (oh le cliché facile ^^) mais en plus il sont statiques. Cela donne un résultat à l’écran vieillot et sans vie.

En 2016, je trouve totalement anachronique de livrer un jeu de course sans conditions météorologiques. A croire qu’il fait toujours un temps magnifique dans le monde du motocross … Ces conditions météorologiques pourraient donner un peu plus de challenge et de nouveautés dans les courses avec des ornières plus creusées et des trajectoires à modifier obligatoirement sous peine de retrouver par terre. Il n’y a rien non concernant des effets de lumière comme les rayons du soleil, les reflets de la lumière sur les vitres etc…

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160414205222

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160414205222

Toujours au niveau des reproches, pendant quasiment toute mes sessions de jeu, je râlais sur le fait de ne pas avoir d’effets de poussière sur certains tracés poussiéreux notamment ou de projection de terre lors des grosses ré accélérations. L’effet de poussière existe mais n’est visible qu’en mode photo en zoomant très très fort sur les roues arrière. Concernant l’effet de projection de terre, je cherche encore et pourtant ces motos accélèrent vraiment très fort.

Parmi les bons points, je citerais la bonne qualité de modélisation des motos (même si pour un néophyte comme je ne vois pas vraiment les différences entre les marques) mais j’ai surtout trouvé incroyable l’aspect tissu des tenues. Par contre, les pilotes et les motos qui finissent la course aussi propres qu’au départ … C’est en effet un détail (pour vous) mais (pour moi ca veut dire beaucoup référence de vieux ^^) c’est important pour le côté immersion et réaliste du jeu.

Je tenais à parler des animations. Le pilote bouge bien sur la moto. On le voit se baisser sur l’arrière de la moto lors de la prise d’appel, puis se lever sur cales pieds et enfin amortir lors de l’atterrissage, le pilote sort son pied lors des virages serrés etc … Je ne dirais que c’est bluffant mais c’est franchement sympa et donne un côté réaliste plutôt agréable. Cependant, je mets un bémol sur les animations des chutes. Il tombe de la même manière quelque soit l’angle et la force de l’impact. J’avais parfois ma propre moto qui me traversait le corps. C’est un point qu’il faudrait vraiment améliorer pour un prochain épisode.

Milestones s’est, visuellement, vraiment contenté du minimum syndical certainement dans un but d’avoir une grande fluidité et malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. J’ai eu quelques ralentissements (assez rares pour être honnête) sur certaines courses au départ en course sur d’autres sans qu’il y ait énormément de motos à l’écran.

Contenu

Le contenu du jeu est somme toute assez classique. Le mode Solo contient le sempiternel Course Simple où vous choisissez une course, un pilote et une catégorie et vous allez vous battre sur la piste.

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160406201946

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160406201946

Il y a aussi le désormais habituel mode Carrière où vous pouvez paramétrer votre pilote (nom, numéro, couleur du casque etc…) mais aussi votre écurie (marque de la moto, les couleurs, le logo etc…). La manière de vivre sa carrière commence à devenir un peu relou puisque l’on ne peut pas vraiment faire chose excepté de passer notre temps à sélectionner le menu course suivante … La carrière d’un pilote (MX, Rallye ou F1) ne se résume plus aux courses. Il y a maintenant des obligations publicitaires pour le constructeur, les sponsors ? Il y a aussi les essais d’avant saison et puis les pilotes ne passent pas leur temps dans des mobil homes, ils ont aussi des maisons (luxueuses ou pas) sans oublier les entraînements physiques. Bref il y a moyen de faire un mode carrière bien plus intéressant que la carrière qui nous est proposée dans quasiment tous les jeux de courses. Ce mode vous demandera de parcourir les 18 tracés afin de devenir champion du monde en catégorie MXGP.

Le mode multijoueur vous propose de jouer contre les joueurs du monde entier (même si la fréquentation des servers est plutôt faible). Comme pour le mode carrière, le multijoueur est classique voir même ennuyeux. En effet, le délai entre le moment où on entre dans le salon et le moment où on commence à jouer, il peut s’écouler plusieurs minutes. Le problème est dû aux temps de chargement de la piste, aux temps de connexion entre les joueurs mais aussi aux temps de sélection du pilote (60 secondes) et du circuit (30 secondes). Ce genre de défaut me saoule très vite et du coup j’abandonne très vite ce mode (comme beaucoup je pense) une fois mes trophées en ligne récoltés.

Nouveauté

Niveau contenu, il y a quelques nouveautés plutôt bien senties. La première n’en est pas vraiment une puisqu’elle existe déjà dans la série MotoGP. Il s’agit des Evénements réels. Vous êtes mise dans une situation particulière qui s’est réellement passée et vous devez en changer le dénouement. Il y a 1 événement par circuit donc si vous avez lu l’article, vous pouvez en déduire qu’il y a 18 événements. Malheureusement, on finit vite par devoir finir la course à la première position. Et encore une fois, des idées plus originales sont faciles à trouver. Rallier l’arrivée avec une moto en mauvais état ou encore avec un pilote blessé (aux côtes par exemple) seraient déjà un peu plus originales et devinez quoi cela m’a pris 2 minutes …

Milestones a intégré la compétition Monster Energy FIM MXoN. Cette compétition vous propose de sélectionner une nation et d’affronter les autres pays sur un tracé (cette année elle se passe en France) et sur 3 manches. Pourquoi 3 manches ? Tout simplement parce que chaque nation a 3 pilotes et chacun court sur une cylindrée différente. La plus petite est la MX2 puis le MXGP et enfin la catégorie ouverte. La nation qui a marqué le plus de points sur les 3 manches remporte la compétition. J’ai bien aimé ce mode par forcément grâce à l’originalité de la course mais surtout parce qu’elle amène un nouveau tracé en plus des 18 déjà proposés.

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160414204654

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160414204654

La dernière nouveauté est franchement cool puisqu’il s’agit des Stadium Series. Malheureusement, il n’y a que 4 pauvres circuits mais la manière de piloter est assez différente des tracés en extérieur. Le pilotage est un peu plus technique et un peu plus bagarreur. Tout d’abord, les tracés sur moins larges tout en ayant le même nombre de concurrents et forcément le premier virage ressemble à un départ en vacances sur l’autoroute du soleil en plein mois d’août. Il faut donc apprendre à jouer des coudes mais aussi à être un peu plus malin (et ce n’est pas très compliqué) que l’IA en privilégiant l’extérieur relevé. La gestion des différents types de bosses est primordiale (même en niveau facile). Un saut trop long ou trop court vous fera perdre une ou plusieurs places. Il y a aussi la spécificité de ces courses américaines : les whoops. Pour schématiser, il s’agit d’une bosse légèrement plus haute et légèrement moins large qu’un ralentisseur sur les routes. Généralement ces bosses sont toutes alignées les unes derrière les autres. Ces whoops doivent être pris en faisant un léger wheeling arrière pour ne pas être ralenti. C’est une bonne idée qui mériterait dans un prochain épisode d’être un peu plus étoffé !

Gameplay

Le gameplay de ce MXGP 2 est excellent. Il réussit un mix entre le pilote sérieux sans que ce soit trop punitif pour les néophytes de la moto. J’ai pris beaucoup de plaisir à piloter.

J’ai trouvé que ce deuxième épisode faisait preuve de pas mal d’améliorations.

La première concerne la gestion de l’accélérateur. Il faut vraiment doser l’accélérateur lors des sorties de virages serrés ou les virages en devers. Votre manque de vigilance se paiera cash avec une moto qui vous emmènera dans le décor sans que vous puissiez faire grand-chose. Milestones a aussi un bon travail sur les prises de trajectoires. Contrairement aux courses de plus en plus ennuyeuses de F1, les pilotes ont la possibilité de prendre différentes trajectoires pour aller vite et pouvoir dépasser ses concurrents. Cette possibilité change vraiment par rapport aux courses sur 4 roues où le point de corde est la priorité. Dans ce MXGP 2, vous pouvez prendre un virage serré au point de corde mais aussi prendre appui sur les bords relevés de la piste sans perdre de vitesse. Comme quoi ce n’est pas toujours le chemin le court qui est le plus rapide.

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160414210459

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160414210459

Le plus agréable c’est que cette méthode pour dépasser n’est pas la seule. Les contacts entre les concurrents sont un peu mieux gérés et cela permet de pouvoir faire des Block Pass. Cette méthode consiste à bloquer votre adversaire en lui coupant la trajectoire voir même prendre appui sur lui. C’est vraiment fun puisque vous devez doser votre attaque sous peine de vous retrouver au sol.

Ce que j’aime dans le MXGP, c’est les sauts et ils sont assez bien gérés dans cet épisode. Sur certaines grosses bosses, vous ne devez pas prendre trop de hauteur car le temps passé en l’air vous fait perdre du temps voir des places. Mais sur d’autres en générale plus petites mais regroupées, il vous faudra au contraire passer plus de temps en l’air afin d’atterrir sur la bosse suivante. La gestion des bosses est vraiment un art qu’il faudra maîtriser en apprenant la typographie de la piste si vous souhaitez avoir une chance de gagner en mode difficile.

J’ai noté aussi une nouveauté (la seule au niveau du gameplay) avec l’apparition de la touche embrayage (L1). Celle-ci s’utilise au départ pour éviter un faux départ mais aussi dans les virages pour maintenir un régime moteur élevé dans les virages serrés pour privilégier la reprise et ainsi pouvoir repartir plus fort à la sortie. C’est plutôt une bonne idée pour le départ mais je trouve son utilisation dans les virages un peu trop compliquée dans les virages mais je pense qu’avec un peu de pratique on arrive à s’y faire.

Autant je trouve les graphismes comme le point faible du jeu autant je considère son gameplay comme son principal point fort et ce même si il comporte certains défauts. Comme j’ai pu déjà l’évoquer un peu plus haut, je déplore vraiment l’absence d’évolution des tracés comme dans la réalité. Ce point rajouterait vraiment un côté surprenant voir stressant puisque chaque tour serait vraiment différent du précédent. Peut être dans un MXGP 3 …

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160414205545

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160414205545

Il y a aussi la présence d’un mode de conduite « Pro ». Je m’attendais à un mode de conduite vraiment pointu mais la différence n’est pas vraiment énorme. Elle se situe principalement dans la gestion des sauts. Pour pouvoir faire positionner la moto parallèle au sol, vous devez relâcher l’accélérateur sinon c’est la gamelle assurée.

Ambiance

L’ambiance du jeu n’est pas très réussi, et comme pour les graphismes, elle se contente du minimum syndical. Pour moi la référence dans ce domaine reste F1 2015 (dont vous trouverez mon avis ici) et franchement, on en est très loin. La présentation de la course se résume à une simple babe montrant un panneau avec le temps restant (un peu comme lors d’un match de boxe) et c’est tout.

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160414204548

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160414204548

Les spectateurs sont nombreux mais pas très démonstratifs. Visuellement ce sont juste des plots et au niveau sonore il n’y a aucun chant ni d’acclamation et encore de drapeaux géants. L’avantage c’est qu’il n’y a aucune distraction pour vous perturber mais on se focalise aussi plus facilement sur le bruit horrible du moteur. Un moteur de tondeuse asthmatique …

Comme je l’ai signalé un peu plus haut, les nouvelles courses des Stadium Series ont été intégrées dans cet épisode. Pour avoir regardé pas mal de fois à la télé la course au Palais Omnisports de Paris Bercy (je n’y arrive pas avec leur nouveau nom à coucher dehors le comble pour un sponsor hôtelier ^^), elles sont passées où les Pom Pom Girls ? Quid des show avec les lumières et du public survolté ? Rien de ce qui rends ces courses spectaculaires n’est intégré dans le jeu. C’est franchement dommage !!!

Trophées

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160414204141

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160414204141

Il y a 21 trophées liés au mode carrière (18 concernent les victoires sur les 18 tracés du mode, 1 en gagnant une course avec votre écurie personnelle,1 lorsque vous signez votre premier contrat MXGP et enfin 1 lorsque vous devenez champion du monde). Ces trophées se débloquent tout seul en optant pour le mode facile. Par ailleurs, en effectuant ce mode carrière, vous pourrez obtenir 7 nouveaux trophées liés aux victoires avec les différentes marques de moto.

Ensuite vous pourrez obtenir 4 nouveaux trophées en effectuant le Monster Energy FIM MXoN. En sélectionnant l’équipe de France et en gagnant les 3 courses proposées, vous pourrez faire tomber les 2 trophées liés à ce mode. Mais comme vous êtes obligé de gagner une course en sélectionnant les pilotes officiels MXGP et MX2, les 2 trophées tomberont obligatoirement.

Vous pouvez enchaîner avec le mode Stadium Series où 4 trophées sont liés aux victoires sur les 4 pistes disponibles.

Les derniers trophées ne vous poseront pas trop de problème. Même celui vous demandant de gagner une course en mode de conduite Pro.

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160414211111

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160414211111

Si vous souhaitez avoir plus de détails, j’ai fait un guide que vous pourrez consulter ici.

Mon avis

Malgré les nombreuses carences graphiques, j’ai bien aimé ce jeu grâce à son gameplay vraiment agréable et surtout très bien dosé entre le côté simulation dans les trajectoires, dans la physique des motos et la partie fun des sauts. Ce n’est clairement pas le jeu de l’année mais il m’a fait passé un moment très agréable en attendant l’arrivée de mon jeu en provenance de Hong Kong (ceux qui me suivent sur twitter savent de quel jeu je parle ^^).

MXGP2 - The Official Motocross Videogame_20160414205038

MXGP2 – The Official Motocross Videogame_20160414205038

Achat indispensable ?

Non ce n’est clairement pas un achat indispensable. Il peut intéresser les joueurs de jeux de course pendant les périodes où ils seront moins présents (notamment en fin d’année). Je l’ai fini en à peine 2 semaines pour le prêter à quelqu’un et d’après ses premiers retours, il s’amuse bien avec. Mon conseil serait d’attendre que le jeu baisse drastiquement. Je pense qu’aux alentours des 30€, ce jeu vaut vraiment le coup.

NOTE : 12/20

Publicités

Une réflexion sur “MXGP 2 : Une maitrise complète ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.