Test Dragon Quest Heroes + Trophées

Remarque

Je tiens à préciser avant toute chose que le contenu de ce test tentera d’être objectif, mais étant fan du genre Muso (One Piece Pirates Warriors, Dynasty Warriors, Ken’s Rage, …) et du RPG (Final Fantasy, Dragon Quest, Kingdom Hearts, …), mon test sera forcément subjectif par moments.

De ce fait, j’invite toute personne ayant un avis différent à l’exprimer, à une condition qui me semble évidente, j’attends des critiques constructives (soit la raison de votre critique), cela me semble essentiel pour un débat méritant de l’intérêt.

De plus étant un Trophy Hunter assez curieux et ouvert d’esprit, n’hésitez pas à me conseiller des jeux à platiner, ou à m’en demander, je serait réceptif à cet échange d’expérience qui peut bien sur aller dans les deux sens.

Ceci étant dit, passons à ce qui nous intéresse.

I- Dragon Quest, qu’est ce que c’est ?

Ecan titre dq h

Avant tout, c’est une série de RPG qui a vu le jour en 1986, elle fêtera donc ses 30 ans cette année. Coté historique, cette série appartenait initialement au groupe Enix, concurrent de Square Soft (Final Fantasy, elle crée en 1987) jusqu’en 2003, date où ces 2 groupes fusionnent pour donner naissance au groupe que je qualifierai de mythique dans le monde du RPG: Square Enix. Cette fusion est due, pour l’anecdote, à l’échec du film totalement animé en images de synthèse « Final Fantasy et les créatures de l’esprit », financé par le patron de Square.

Coté personnalités, les amateurs de mangas ne seront pas déçus, puisque c’est Akira Toriyama, le mangaka à l’origine du non moins célèbre Dragon Ball, qui supervise l’environnement graphique et s’occupe de la création des personnages, cela expliquera certaines de vos réflexions sur le fait que certains héros peuvent ressembler à Bulma ou bien à Trunks.

Cette saga à donné naissance à une longue série de RPG, à du Pokemon Like avec Monster Joker 1 et 2 et, enfin, cet épisode, Dragon Quest Heroes sur PS4. Dragon Quest Builders est en cours d’importation chez nous, ce jeu étant encore un autre genre de jeu inspiré de Minecraft, la série Dragon Quest sait donc se diversifier même 30 ans après.

II- Particularités du jeu

Mais pourquoi avoir dissocié cet épisode de la longue série de RPG fêtant ses 30 ans cette année ?

Et bien tout simplement car ce jeu est certes édité par Square Enix, mais développé par Koei Techmo et Omega Force, qui sont connus pour des jeux de type Muso (Dynasty Warriors, Ken’s Rage, One Piece Pirates Warriors par exemple), ce genre est proche de ce que l’on appelle le Beat’em all mais en plus riche. Cela se caractérise généralement par un nombre de personnages jouables assez conséquent, un coté stratégique lors des batailles et une évolution de vos personnages au fil des batailles, qu’elle soit scénaristique ou bien en terme de niveau, d’équipement ou de puissance, ce qui est le cas pour Dragon Quest Heroes.

Mais alors, est-ce que le RPG et le Muso peuvent fonctionner ensembles ? Est-ce cette série de grande envergure qu’est Dragon Quest peut fusionner avec une série dominante dans son genre comme Dynasty Warriors ? Namco Bandaï nous a prouvé que oui avec One Piece Pirates Warriors, maintenant au tour de Square Enix de faire ses preuves.

III- Partie technique

Histoire:

histoire DQ H

Alors là, je ne saurait pas la détailler, non pas que je n’ai rien compris, mais parce que j’ai volontairement passé la vaste majorité des cinématiques. Soyons clairs, ce jeu à un scénario basique mais qui a quand même le mérite d’expliquer au joueur pourquoi il se retrouve à taper sur des hordes de monstres en furie. Après, le scénario est similaire à celui d’un RPG et notamment aux scénarios des Dragon Quest ou des Final Fantasy. On incarne un héros ou une héroïne qui doit sauver le monde contre un méchant qui veut changer le monde tel qu’il est actuellement.

Coté respect de l’univers de Dragon Quest en terme d’histoire, les monstres choisis comme boss sont de jolis clin d’œils aux différentes aventures des opus RPG et aux épisodes Monster Joker. Des clins d’œil sont aussi faits par les nombreux personnages jouables du jeu sur leur univers, ce qui fait écho à leur histoire dans l’opus jouable dont ils sont les héros. L’histoire ne se déroule donc pas que dans les cinématiques, mais aussi dans le QG (Aéroc) ou bien lors des combats.

Ayant beaucoup aimé les Monster Joker, mon cœur de fan s’est emballé a l’idée de retrouver tout ces monstres voir d’autres, de les affronter en temps réels avec des pouvoirs qui impressionnent les mirettes et tout ceci dans l’univers de Dragon Quest qui a été parfaitement respecté.

Seul constat qui peut être du pinaillage, il manque quelques monstres basiques que l’on rencontre dans les Monster Joker, mais il n’a pas beaucoup d’absents non plus.

Malgré le fait que j’ai décidé de passer la vaste majorité des cinématiques, sachant que c’était du Dragon Quest, je n’ai pas passé les cinématiques liées à la dernière mission principale du jeu, et je n’ai pas été déçu, c’est émouvant, magnifique, à la hauteur de la beauté du jeu en général et elles retranscrivent l’identité de la série Dragon Quest à la perfection.

Graphismes:

DRAGON QUEST HEROES : Le Crépuscule de l'Arbre du Monde_20160211174722

Le fait que Akira Toriyama supervise les graphismes en général se ressent, sa pâte artistique se perçoit au niveau de l’apparence des personnages.

Pour ce qui est des environnements et des monstres, la PS4 est mise à l’honneur, c’est propre, contrasté, coloré, les palettes de couleurs sont variées et attrayantes, le jeu est aussi impressionnant que ce soit dans des grottes, dans des plaines, dans le cratère d’un volcan, etc.

Les monstres ont beau être très nombreux à l’écran, la console ne faiblit pas et même face à cette foule, on peut distinguer les monstres entre eux.

DRAGON QUEST HEROES : Le Crépuscule de l'Arbre du Monde_20160211174914

L’univers riche de Dragon Quest est donc respecté à la lettre, le graphisme participe clairement à l’immersion dans le monde de Dragon Quest, les monstres sont ici identiques à leur original des version RPG ou Monster Joker, les modèles originaux des monstres n’ont subit que des modifications qualitatives (HD, lissage des textures).

Ambiance Sonore:

À ce niveau, c’est encore irréprochable, que ce soit le thème principal, la musique de la taverne, la musique de combat de boss, celle du Game Over ou du combat victorieux, elles sont toutes issues de Dragon Quest.

Les bruitages sont dans le même ordre d’idée, que ce soit la mort des monstres, le bruit de l’entrée en hypertension, le son pour le soin, celui pour le lancement de sorts, jusqu’au bruit que font les monstres, tout est issu de l’univers de Dragon Quest, ceci allant même jusqu’aux sons dans les menus.

Niveau qualité, les musiques sont toutes magnifiques et collent à l’ambiance dans laquelle vous vous trouvez, il me semble que certaines sont inédites dans ce jeu à moins qu’elles proviennent d’opus de la série que je n’ai pas eu la chance de faire.

Gameplay:

DRAGON QUEST HEROES : Le Crépuscule de l'Arbre du Monde_20160207233237

Ici pas de combinaisons de touches avec timing ou je ne sais quoi de compliqué, le gameplay est simple d’utilisation, logique et efficace. La manette est mise à contribution, la pavé tactile pour agrandir la carte, L1 pour le bouclier (et aussi pour recentrer la caméra derrière le personnage), L2 pour changer de perso, R1 pour esquiver, R2 maintenu pour soit utiliser une capacité ou sort ou bien un objet de soin, et les flèches directionnelles pour invoquer ou renvoyer un monstre. Le gameplay est donc confortable.

Si les touches que je donne ne correspondent pas à ce que vous avez, c’est normal, j’ai modifié l’attribution des actions sur certaines touches dans les options.

Coté combat, rien à redire, c’est fluide, dynamique, bien que parfois un peu brouillon par moment mais c’est l’essence même du Muso, c’est à dire du combat à grande échelle.

Interfaces:

Concernant les interfaces, à moins de ne pas avoir trouvé l’option correspondante, les textes ne peuvent pas être paramétrés, c’est à dire que l’on doit attendre qu’un dialogue s’affiche en entier pour pouvoir passer à une autre boite de dialogue, et ce dans n’importe quelle situation ! Il y a bien la solution d’utiliser la touche O, mais une fois sur deux vous allez quitter le menu des marchand ou des quêtes alors que vous n’aviez pas fini, c’est un peu usant mais on s’y habitue vite, donc pas de quoi s’alarmer non plus.

Pour l’arbre de compétence, c’est organisé, tout est visible en un écran et les définitions sont claires et précises, vos choix ne sont pas définitifs, vous pouvez bien sur les réinitialiser auprès de la religieuse qui s’occupe des sauvegardes et des objets de soin.

DRAGON QUEST HEROES : Le Crépuscule de l'Arbre du Monde_20160211175005

Un point négatif pour moi mais qui n’en généra pas certains, il n’y a pas de menu de changement de personnages accessibles à tout moment dans le hub, il faut se rendre dans la taverne pour changer son équipe, dans l’idée pourquoi pas, mais c’est dommage de ne pas avoir rendu cette option accessible directement dans le menu. De plus pensez à confirmer une fois votre nouvelle équipe choisie, car si vous quittez sans confirmer votre choix sera annulé.

Accessibilité:

Le jeu ne s’adresse pas forcement à des vétérans des Muso.

Cependant, à certains moment, des boss vont vous faire comprendre que si vous foncez dans le tas, et bien armez vous de patience ou allez faire du level-up sinon ça ne passera pas. Il y a souvent une tactique précise à adopter si vous souhaitez battre un boss plutôt aisément.

C’est là que l’aspect du RPG intervient avec des quêtes secondaires au nombre de 104, qui se mettront à jour après chaque boss vaincu et vous offrant la possibilité de monter de niveau sans réellement vous l’imposer puisque, dans votre esprit, vous irez principalement faire une quête secondaire.

Le jeu est donc accessible aux néophytes comme aux vétérans du genre mais, RPG oblige, considérez que vous devrez faire du levelling à un moment ou à un autre, et que vous devez y consacrer du temps, que ce soit pour finir le jeu ou bien pour les trophées.

Pour donner un ordre d’idée simple, j’ai fini l’histoire en ayant fait toutes les quêtes annexes disponibles en Post-Game au bout de 38 heures et j’ai eu le platine en 65 heures.

IV- Les trophées

trophees

Les propos tenus dans cette partie peuvent différer du contenu du test car ici, elle s’adresse uniquement aux Trophy-Hunter et non à tous les joueurs, même si les non Trophy Hunters curieux de la pratique sont forcément les bienvenus. 😉

Avant tout, je tiens à préciser que ce platine n’est pas dur, mais long et répétitif, il s’adresse donc à des joueurs acharnés du genre. Ceux qui veulent simplement découvrir l’univers de Dragon Quest seront enchantés mais n’iront pas jusqu’au platine de par l’apparente difficulté qui n’est en fait pas si présente et qui se confond avec la longueur du platine.

Pour faire simple, vous passerez 1/3 voir la moitié du temps dans l’histoire et les quêtes annexes.

Le reste sera consacré au farm de matériaux, de mini médailles, aux combats contre les monstres ainsi qu’à leur recrutement et enfin à l’obtention de toutes les armes, orbes et accessoires.

Mon équipe que je n’ai jamais changé et que j’ai donc utilisé tout le long du jeu, jusqu’au platine est la suivant: Lucéus, Yangus, Bianca et Tommy.

Voici ma roadmap personnelle que je rédige avant chaque jeu après avoir vu sa liste des trophées:

1: Finir l’histoire:

Pensez également au trophée lié aux Puff-Puff, j’indiquerai une astuce qui a étrangement bien marché pour moi. Gardez en tête d’aller à la taverne après chaque combat, qu’il soit victorieux ou non, que vous ayez utilisé Évac ou non, cela ne change rien.

2: Faire du Level-Up grâce à Bianca et à son attaque pluie de flèches couplée avec 3 pierres dures (Sur Bianca) et le collier magnétique (sur un autre perso):

L’apparition des Gluants de Métal, Gluants de Mercure et Rois Gluant de Métal semble fonctionner selon la même règle que dans Dragon Quest Monster Joker.

C’est à dire que chaque gluant commencera à apparaître à partir d’un pallier de niveau que vous aurez dépassé. Une fois le jeu fini, vous aurez le niveau suffisant (49 pour ma part) pour voir les Rois Gluant de Métal, mais pas souvent, alors que, lorsque votre niveau avoisinera les 80-90, vous aurez l’opportunité d’en voir 2-3 voir 4 à chaque coup (il y a cependant toujours une part d’aléatoire, vous augmentez simplement vos chances d’en trouver, mais rien ne vous empêchera de ne pas en voir 3 fois d’affilée si l’aléatoire en a décidé ainsi).

3: Faire les boss et leur forme supérieure:

Ceci dans l’optique d’obtenir le trophée qui leur est lié ainsi que les armes puissantes pour chaque perso qui vous seront utiles pour l’étape suivante.

4: Les quêtes secondaires restantes et surtout les 4 boss légendaires:

Il s’agit ici de Atlas, Zoma, Nokturnus, Nhé L’Horrignal, il vous faudra les battre pour le trophée lié aux équipement ainsi qu’aux monstres vaincus, voici quelques conseils pour ces 4 boss pas si durs à battre que ça, que je mettrait dans l’ordre dans lequel je les ai affrontés, ainsi que mon niveau approximatif, plus les équipements:

Nokturnus:

Nokturnus

Ce boss se débloque une fois l’histoire finie.

Ici j’ai simplement suivi a la lettre la vidéo, donc au lieu d’un grand discours voici le lien: Combat contre Nokturnus

J’étais aux alentours des niveaux 75-80.

Nhé L’Horrignal:

Ce boss se débloque une fois la 100ème quête « Défi Royal » finie.

Ici aussi un boss certes impressionnant mais très fun a faire, ici c’est simple attaquez le au visage avec le canon de gauche, tirez sur le rocher quand il s’apprête à le lancer pour lui infliger des dégâts et l’assommer temporairement.

Détruisez le rochexplosif quand il arrive sur l’Aéroc, tuez les hordes de bêtes volantes avec la baliste à droite, pensez à attaquer Nhé lorsqu’une aura bleue est entre ses mains (cela arrive lors de l’attaque des bêtes volantes justement), si vous le faites, sa défense baissera fortement pendant un bon moment et vous lui infligerez de lourd dégâts.

À chaque quart de vie enlevé, Nhé s’effondre et vous atterrissez sur … son nez. 😀

Une fois dessus, attaquez-le, Yangus est un bon élément pour l’affaiblir.

Répétez alors ces étapes pour le battre.

J’étais aux alentours des niveaux 90 pour chaque perso.

Atlas:

atlas

Ce boss se débloque une fois que vous aurez vaincu tout les boss en forme supérieure.

Boss plus impressionnant que dur à vaincre, ici la technique est simple, encore une fois, équipez simplement Tommy d’un chapelet d’or et de 2 pierres dures et en avant, voici une vidéo qui sera très utile: Battre Atlas avec Tommy

Équiper un perso de l’écusson royal est également un bon plan car il augmente votre vie et celle de la racine d’Yggdrasil de 10%.

J’étais niveau 99 pour tout mes personnages sauf Tommy niveau 94.

Zoma:

Zoma_DQH

C’est le boss le plus puissant du jeu, mais le jeu vous le met a disposition en même temps que Nokturnus, c’est à dire quand le jeu est fini.

Là, par contre, ça devient sérieux!

Ici le mot d’ordre c’est esquiver!

Équipez Lucéus ou Aurora de 3 queues de lapins ainsi que de l’orbe de mercure obtenue lors du combat contre Nokturnus. Il va vous falloir être patient, étrangement la phase 2, quand il a perdu la moitié de sa vie, est plus simple car il vous attire vers lui et ceci oblige le corps à corps, votre jauge de tension augmente et vous pouvez l’achever assez vite. Une petite illustration de la marche à suivre: Combat contre Zoma avec Lucéus

Même niveau que contre Atlas car je l’ai enchaîné directement après lui, donc 99 sauf Tommy niveau 94

5: Le farm de médailles et d’ingrédients pour les armes,orbes et accessoires restants.

Voici une vidéo de nos confrères PSTHC fort utile pour le farm de médailles qui marche vraiment bien, environ 80 médailles par 1/4 d’heure: Farm de Médailles

Note à part concernant le Puff-Puff:

Ce trophée est très capricieux et aléatoire mais pas buggé.

Malgré cela, j’ai agit d’une certaine manière qui a fait que, de 1 puff-puff en 2 jours, j’ai réussi à en avoir 4 en 1/4 d’heure.

J’explique donc en ne vous garantissant pas la réussite de la méthode:

Constituez une équipe avec seulement les coéquipiers dont vous n’avez pas débloqué la cinématique, s’il vous en reste deux ou un seul, laissez les seuls avec le héros en combat. (Appuyez sur carré pour enlever un coéquipier de l’équipe sans le remplacer pour autant et faites confirmer).

Une fois l’équipe faite, rendez vous dans le château d’Arbera en cadet et immédiatement après utilisez Évac.

Une fois dans l’Aéroc, à la taverne, parlez à tout le monde, et si un perso ayant déjà fait le puff-puff avec vous vous le propose, refusez et partez refaire la manipulation et revenez dans la taverne jusqu’à avoir un nouveau puff-puff, en pensant à chaque fois à parler à tout le monde pour voir si un perso que vous avez déjà ne vous re propose pas le puff-puff pour refuser et repartir aussi sec.

Cela m’a pris 1/4 d’heure pour les 4 dernier personnages qu’il me manquait, étrange pour une simple coïncidence, c’est pour cela que je me permet de vous partager cette « méthode ».

 

 

Conclusion Générale

En conclusion, que penser de cet opus spin off de la série Dragon Quest ?

Et bien je n’en pense que du bien, Square Enix a su montrer sa capacité a se diversifier même avec des séries ancrées dans l’histoire du jeu-vidéo depuis des décennies.

En tant que fan je suis est ravi et enchanté à l’idée d’avoir pu y jouer, y retrouver toute l’ambiance qui rend Dragon Quest unique, les monstres, les héros d’autres épisodes, tout cela a participé à une expérience de jeu agréable et relaxante.

En tant que joueur, les capacités techniques de ce jeu font honneur à la PS4 et à la série Dragon Quest, c’est un sans faute à tout les niveaux.

Par contre en tant que Trophy Hunter, c’est assez répétitif, voir lassant par moment, j’ai failli laisser tomber le platine plusieurs fois mais cet article me tenais vraiment à cœur, comme un hommage et un témoignage de mon affection envers cette série mythique qui n’est cependant rien comparé à ce que j’éprouve pour la série Final Fantasy sur laquelle je reviendrai le moment voulu.

En clair, c’est un jeu magnifique, qui saura plaire aux fans comme aux non habitués de la série, aux habitués des Muso ou non, pensez seulement à prendre en compte le facteur temps pour tenter le platine.

 

 

Remerciements:

Tout d’abord, je remercie Rouroune pour m’avoir offert cet immense privilège de devenir rédacteur sur son site de trophées et de jeux vidéos en général, grâce à elle je réalise un rêve que je ne pensai jamais réaliser. 😉

Je remercie également 2 joueurs de la communauté MumblePS4 en particulier:

Tout d’abord NINJADOW, qui m’a clairement donné envie de me lancer dans ce jeu qui traînait sur mon armoire depuis un bon moment, et mon expérience n’a été que des plus satisfaisantes malgré quelques moments où l’envie d’abandonner m’a traversé l’esprit. Sans lui, cet article n’aurait jamais vu le jour, merci à toi l’ami. 😉

Et enfin FullSetPS4 sur Twitter ou Maga86 sur le PSN qui fait un Full Set des jeux PS4 européens et Américains, il s’est lancé dans ce jeu qu’il trouvait sympa et il m’a définitivement décidé à le platiner.

 

Si vous avez des questions, sur le test, sur moi, sur les jeux que j’ai fait, si vous voulez des conseils, des avis, postez les en commentaires, j’y répondrait, ou alors sur Twitter ou sur le PSN sous mon pseudo FINALAHARL.

Petit sondage pour voir quel RPG est le plus dans le cœur des joueurs, pour ma part c’est Final Fantasy, j’adore Dragon Quest et Ni No Kuni, j’ai plus de réserve pour Kingdom Hearts, je n’ai jamais joué a Star Océan mais je compte me rattraper avec le 5 qui arrivera un jour, je suis en train de faire Nier sur PS3 en ce moment même et c’est plutôt sympa.

Quand aux Tales of je n’aime pas la série mis à part Tales of Xillia

Je vous laisse libre de répondre à ce sondage ou non bien entendu.

Merci d’avoir lu cet article et à la prochaine. 😉

Publicités

Une réflexion sur “Test Dragon Quest Heroes + Trophées

  1. Super article l’ami vraiment j’ai apprécie a le lire du début a la fin superbement détaillé.
    Et merci pour la dédicace 😉 sa ma fait plaisir de parler avec toi sur twitter pas a pas ou tu avançais dans le platine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s