Assassin’s Creed le Film

images-3

 

Une adaptation cinématographique d’une licence vidéoludique n’est malheureusement que très rarement une bonne idée. Assassin’s Creed est une licence que j’aime bien sans en être aveuglément fan notamment sur les scénarii devenus quasiment inexistants dans les derniers épisodes. J’ai donc logiquement décidé d’aller voir cette adaptation ce matin et mon ressenti est un peu partagé.

L’annonce du casting avec Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons peut faire rêver au premier abord mais il y a une grosse faiblesse. Le problème se nomme Marion Cotillard … Il n’y a aucune expression ni sur son visage ni dans ses yeux. Lors des gros plans sur elle, j’avais l’impression de voir le regard vide d’une vache seule dans son pâturage. Ceux qui ont grandit ou vivent à la campagne connaissent le regard de ce bovin ^^. Je ne comprends vraiment pas ce que les réalisateurs lui trouvent. Pour moi, elle est très largement surcôtée !

J’ai trouvé que Jeremy Irons avait fournit le strict minimum mais il est tellement talentueux et classe que le résultat à l’écran ne s’en ressent pas. En même temps vu l’importance de son rôle et le temps qu’il passe à l’écran, il n’a pas eu à forcer son immense talent puisqu’on doit le voir 20 minutes maximum.

Je finis par la prestation de Michael Fassbender qui est assez crédible dans le rôle de Callum (le personnage de la méta histoire). Il est physiquement très affûté (ce qui plaira surement au « sexe faible » ^^). Je le trouve vraiment très bon lorsqu’il rentre dans l’animus et qu’il simule des combats invisibles. Une bonne surprise pour un acteur que je ne connaissais. Par contre, lorsqu’il est en Aguilar, on ne le voit pas beaucoup avec sa capuche.

L’histoire met en scène Callum Lynch un condamné à mort qui se retrouve dans les locaux d’Abstergo. Callum est le dernier descendant d’Aguilar le dernier assassin ayant eu la fameuse Pomme d’Eden entre les mains. Evidemment les templiers la recherche pour mettre en route leur funeste dessein.

Mon principal souci a été de situer ce film dans la chronologie Assassin’s Creed. En effet, dans le film, l’action se déroule en Espagne en 1492 et Aguilar est le dernier assassin à avoir eu la Pomme d’Eden en main. Cependant, dans Syndicate, l’action se passe en 1860 et attention spoiler Evie et Jacob Frye battent le boss final qui possède cet artefact. Du coup, il y a une sacrée incohérence non ?

Concernant la réalisation, globalement j’ai vraiment aimé. Les combats sont nerveux et je trouve l’idée d’entrecouper ces phases dans le passé avec des séquences avec Callum dans l’animus. Ces séquences sont super dynamiques. La qualité générale est vraiment bonne. Par contre un petit souci m’a étonné de la part d’un studio cinématographique. Il s’agit des sous titres. Je m’explique. Dans les séquences du passé, tous les dialogues sont en espagnol et les sous titres sont bien utiles. Mais les textes en blanc lorsque les personnages sont aussi en blanc c’est stupide puisqu’on arrive pas à les lire. Personne n’a regardé le film avant l’envoi des bobines au cinéma ? Limite de l’amateurisme sur ce coup …

La licence Assassin’s Creed est à la base un jeu vidéo avec beaucoup de liberté. Lorsque cette licence passe sur grand écran, on se retrouve vraiment passif et obligé de suivre l’histoire telle que l’a imaginé le réalisateur et pas comme le joueur en a envie. Donc les gamers fan de la saga vont forcément éprouver un sentiment déceptif (plus ou moins léger) mais un film est destiné à un plus large public et se doit donc être compréhensible pour eux aussi. Le début du film a été pour moi un peu long à démarrer car il faut mettre en place le concept de l’animus et surtout comment il fonctionne pour les novices de la série.

D’autres petits détails m’ont un peu gêné. Tout d’abord, la 3D qui non seulement n’apporte rien mais assombrit vraiment l’image. Surtout, j’aurais aimé des privates jokes  pour les fans comme les bugs ou monter en haut d’un clocher et utiliser la vision d’aigle. Enfin le saut de la foi est bien présent sur 1 séquence 1/2 et malheureusement assez ratées.

Voilà, j’ai passé un moment sympa mais il faut bien comprendre que ce film n’est pas destiné uniquement aux gamers sinon vous allez être très déçu.

J’espère que cette première pour moi dans le monde de la critique cinématographique vous a plû.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s